Nomination de Dr Boubou Cisse à la tête du gouvernement : Réactions des citoyens

Quelques jours après la nomination de Dr Boubou Cissé à la primature comme Premier ministre du Mali, des maliens se sont prononcés pour donner leurs impressions.

Alioune GUEYE, Président du Réseau National de la Jeunesse du MALI (RENAJEM) : «Pour mériter la confiance placée en lui à travers sa nomination au poste de Premier Ministre, Dr Boubou Cissé a l’obligatoire de réussir sa mission pour le Mali.
La nomination du nouveau Premier Ministre, le 22 avril dernier, par le Président de la République en la personne de Dr Boubou Cissé, a créé la surprise tant au niveau du milieu politique que de la société civile. Cela, vu le contexte difficile que traverse notre pays.

Le Président de la République a misé une fois de plus sur la jeunesse pour relever les défis qu’a le Mali dans un contexte de crise et de division sociopolitique généralisée.
Moi je ne me pose pas la question de savoir s’il peut réussir ou pas, mais il doit réussir pour le Mali malgré, il faut le dire, le fait qu’il va avec quelques handicaps notamment l’absence de réseaux politiques à sa disposition, le fait qu’il était au second plan de la contestation du Front social après Soumeylou Boubèye Maïga avec les grèves.

Mais il est également vrai que le nouveau PM a de nombreux atouts, ses compétences, sa rigueur. Donc, le principal défi qui est là c’est de savoir transformer aussi les handicaps en atouts.
Pour ce faire, il doit beaucoup écouter les Maliens, tirer les bonnes leçons des crises du passé, travailler à instaurer et à renforcer la confiance entre lui et tous les acteurs politiques et de la société civile.
Il ne doit surtout penser qu’à faire son travail de Premier Ministre et assurer la coordination de l’action gouvernementale.
Je prie pour que le Bon Dieu puisse le protéger et le guider sur des bonnes et fructueuses décisions pour le Mali».

Yaya Traoré, Politologue: «Je ne le connais pas bien Docteur Boubou Cissé. Je sais que le Président a voulu un Premier Ministre apolitique et n’affiche pas d’ambitions présidentielles. En plus, quelqu’un en qui il a confiance.

Après la démission de Soumeylou Boubèye Maïga, des noms ont couru, le choix du Président s’est enfin porté sur Boubou Cissé, ancien Ministre des Mines puis de l’Economie et des Finances. Une surprise? Non si l’on s’en tient à la récurrence de son nom ces derniers jours et des infos personnelles que nous mêmes avions glanées par ci, par là.

Ne connaissant pas bien l’Homme, nous n’avons pas d’a priori (c’est au pied du mur qu’on jugera donc le maçon, autrement par les actes qu’il posera). Nous n’avons, donc, pas des critiques spécifiques “préalables” à faire. Mais, sur le plan de l’Analyse, l’on peut tenter de donner des explications à son choix, au regard de l’actualité politique. Nous voyons trois raisons essentielles ayant prévalu à son choix.

Premièrement, c’est une Raison intime (un jeune en qui le Président semble avoir confiance, faisant partie du sérail présidentiel); et secundo, il y a son profil moins politicien, plus technocrate. Nous avons ici déjà précisé il y a quelques jours qu’IBK doit nommer un PM qui n’affiche pas à ce jour d’ambitions présidentielles affichées pour ne pas susciter la “jalousie” et les “hostilités” de ceux qui se positionnent pour 2023. Ce fut l’un des problèmes de SBM, tentant de renforcer son parti, ses rivaux ont vu en lui un redoutable concurrent creusant son avance sur eux;
Au plan gouvernemental, si ce sera un Gouvernement d’union nationale ou de large ouverture, si l’opposition y figurera, il se peut qu’il arrive à réussir.
Pour le reste, nous souhaitons la réussite du nouveau PM dans le sens des intérêts du Mali».

Kasidiatou Doucouré, Journaliste à la Radio Guintan : «Par rapport au nouveau Premier Ministre ça peut être un soulagement si seulement il sera à l’écoute du Peuple malien. Je pense que le pays a besoin de sécurité d’une alimentation riche ; donc, il a besoin d’une cohésion. Il est jeune ; donc, les jeunes doivent le soutenir. Nous, les journalistes, notre devoir est de l’accompagner, de critiquer et voire même faire des propositions. Sinon vraiment Il est venu dans un moment très critique et la tâche ne sera pas facile pour lui mais avec l’engagement, le courage et l’accompagnement de tout un chacun, surtout la presse malienne, il pourra relever les défis. Et je le souhaite bon vent».

Moussa Traoré, Gestionnaire: «

Pour le cas de Docteur Boubou Cissé, personne n’aurait jamais lui vu venir. A mon avis, IBK devrait choisir un Technocrate, un Homme mature ; c’est-à-dire une personnalité comme Cheick Modibo Diarra… Si IBK ne trouve pas parmi les civils un ‘‘Premier-ministrable’’, il devrait choisir parmi les militaires. Il aurait pu le faire. Même le militaire Sinko allait faire l’affaire ; car, c’est un Homme qui a dit ses quatre vérités à IBK. Ce n’est la personne d’IBK et sa famille, il s’agit de l’avenir du Mali et ce qui me gène le plus c’est que Soumeylou Boubèye Maïga est parti sous la pression des Religieux. Je ne voulais pas ça.

Quand même il y a un Imam de Daoudabougou qui a eu le courage de le dire en Koulouba QUE les Religieux n’ont pas la manière de faire autant quand on veut faire la prière pour la pluie on sort et on prie dans un lieu public et quand il y a un chef qui n’est pas bon on fait une prière après fajri. La preuve en est la marche. Ce n’est pas bon. Quand on enlève Soumeylou pour Boubou c’est «Bonnet blanc, Blanc bonnet ». Il est allé d’abord voir Boubèye chez lui ensuite chez IBK il est parti à Quinzambougou mais à quel titre. Aujourd’hui, ils ont chassé Boubèye qu’est ce qui prouve que le prochain PM sera bon. Par exemple, les Irakiens préfèrent 1000 fois Saddam Hussein aujourd’hui. N’en parlons plus ; car, le cas de la Syrie de Bachard est là. Nul n’est parfait, il fallait garder Soumeylou Boubèye Maïga».

Propos recueillis par Aïssata Diarra

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here