Police nationale : Un manque d’encouragement qui agace

Il nous revient que les commissaires et les agents des brigades de recherche (BR) de certains Commissariats sont complètement démotivés. Pour cause, une décision impopulaire de la hiérarchie policière, qui risquerait de répercuter négativement sur les résultats, pour ne pas dire sur la sécurisation des personnes et de leurs biens.

En effet, il a été constaté que, lors des comptes rendus, qu’on ne cite presque jamais, le nom des agents en charge de la brigade de recherches (BR). Pourtant, ce sont eux qui sont quotidiennement au four et au moulin pour traquer intelligemment les bandits qui nous rendent la vie difficile. Alors que, parfois, lors des interpellations, ils sont agressés, (battus, blessés, et même tués souvent). D’ailleurs, parmi les victimes, nous-nous inclinons sur la mémoire d’un agent du 11ème Arrondissement mort à Kalabancoura. Et souhaitons prompt rétablissement aux agents : Toubina, Diarra et autres.

Chaque jour, les grands voleurs et criminels sont mis aux arrêts dans des conditions très difficiles par les policiers de la brigade de recherche, mais au retour point de reconnaissance par le directeur général de la Police, encore moins par le ministre de la sécurité.

C’est face à l’absence de l’État que les limiers qui risquent leur vie en esquivant des balles, sont sur le point de baisser les bras. En tout cas, le ministre de tutelle est interpellé.

Ben Abdoulaye Traoré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here