Procès Nouhoum Tapily contre Mamadou Sinsy Coulibaly : Une foule déterminée empêche le président du Patronat de comparaître devant le juge

Une foule s’est massée, hier mercredi 24 avril 2019, devant la devanture du tribunal de la Commune IV de Bamako. Objectif : empêcher coûte que coûte la comparution, devant le juge, de Mamadou Sinsy Coulibaly, le président du Patronat malien. Ce dernier devait être entendu par le procureur à la suite d’une plainte pour « outrage à magistrat et menace » déposée par Nouhoum Tapily, le président de la Cour suprême du Mali.

Selon les soutiens du président du patronat malien « tant que Nouhoum Tapily n’aura pas démissionné, Mamadou Sinsy Coulibaly ne sera pas écouté  par la justice.»

« Tapily voleur, lutte contre la corruption », «  départ immédiat de Nouhoum Tapily », « Nous réclamons la tête de tous les prédateurs », « Le peuple ne veut plus de Nouhoum Tapily et de Dramane Diarra », « Tapily démission », pouvait-on lire sur les pancartes des partisans de Mamadou Sinsy Coulibaly.

A cause de la foule, Mamadou Sinsy Coulibaly et son avocat n’ont pu accéder à l’intérieur du tribunal. Le procès a été donc renvoyé sine die. Après le Tribunal, les manifestants ont mis le cap sur le siège du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) pour acclamer Mamadou Sinsy Coulibaly. Ce dernier les a remerciés de leur soutien contre la corruption au Mali.

Pour rappel, la plainte du président de la cour suprême fait suite aux accusations contre lui, le vendredi 15 mars 2019,  au cours d’une conférence débat sur le rôle du secteur privé dans la lutte contre la corruption, par Mamadou Sinsy Coulibaly, le président du Patronat malien. « Tapily est le fonctionnaire le plus corrompu, le plus dangereux, un meurtrier reconnu de tous, un arnaqueur notoire, un racketteur qui a racketté nos entreprises, un individu infâme…», avait déclaré Mamadou Sinsy Coulibaly.

M.K.Diakité

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here