Nouveau PM à Guiré : Boubou Cissé s’imprègne du dossier

Bientôt une semaine après l’attaque meurtrière contre le camp militaire de Guiré dans le cercle de Nara, le Premier ministre Boubou Cissé a effectué ce samedi (27.04.19) une visite de terrain sur place. Accompagné d'une forte délégation, le chef du gouvernement est parti s’imprégner de la situation sécuritaire et échanger avec les notabilités et autorités locales de Guiré. 16 soldats maliens ont péri au cours de cette attaque ainsi, les mesures pour éviter un tel drame ont été abordées.

Depuis sa nomination, c'est la toute première sortie du Premier ministre à l'intérieur du pays, cela bien avant la formation de son gouvernement. Boubou Cissé a déclaré qu’il a effectué cette visite à la demande du président de la République Ibrahim Boubacar Keîta.
Sur place, le nouveau PM est parti se recueillir sur les tombes des soldats maliens tombés sur les champs de l'honneur. Il a ensuite échangé avec la hiérarchie militaire. Le point de la situation ainsi que les mesures pour éviter un tel drame ont été abordés. Le premier ministre a invité les militaires à poursuivre leur mission régalienne.
Boubou Cissé s'est aussi entretenu avec les notabilités et les autorités locales. Au cours de ces échanges, plusieurs questions ont été soulevées par les populations notamment la sécurité. Le chef du gouvernement rassure en annonçant l’arrivée prochaine de renfort militaire.
L’attaque contre le camp militaire de Guiré le 21 avril 2019 a fait plus de 16 éléments morts dans les rangs des forces armées maliennes et plusieurs autres blessés.

Lors des échanges avec le Premier ministre, les populations de Guiré ont regretté le manque de développement dans la localité qui freine le dynamisme des habitants. Ainsi, elles ont exprimé quelques doléances au chef du gouvernement notamment le désenclavement de la ville à travers l'installation d'antennes-relais par les opérateurs téléphoniques, la construction de la route Guiré-Nara, l'accès à l'eau potable et à l'éducation.
Écoutons cet habitant...

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here