Sotuba : Deux jeunes garçons se noient la plage

Le dimanche 21 avril 2019, aux environs de 16 heures, deux jeunes garçons, Mohamed Soumaworo et Aboubacar Diarra, respectivement âgés de 21 et 22 ans sont morts par noyade à la plage de Sotuba. Les deux corps sans vie ont été retrouvés, le mardi dernier très tôt le matin, dans un état de putréfaction avancée par un vieux pêcheur, selon des sources policières.

Durant cette période de fortes chaleurs, de nombreux jeunes garçons et filles en provenance de tous les quartiers du district de Bamako organisent, chaque dimanche, des activités de divertissement à la plage de Sotuba. A la plage de Sotuba, l’ambiance est festive les dimanches soirs où les jeunes s’adonnent à tous les plaisirs du monde sous l’effet de la chaleur de l’animation sonore, de la boisson et de la viande grillée. C’est dans ce cadre que les deux jeunes garçons, Mohamed Soumaworo et Aboubacar Diarra tous domiciliés à Niaréla en Commune II se sont retrouvés, ce dimanche 21 avril 2019, à la plage de Sotuba avec leurs amis. Ensuite, les jeunes gens se sont mis à se baigner dans l’eau en nageant comme des poissons. C’est ainsi que l’un d’entre eux a perdu l’équilibre dans l’eau et en voulant lui porter secours, le second garçon a disparu dans les profondeurs de l’eau. Informés, les éléments du commissariat de Sotuba en collaboration les pêcheurs se sont mis à la recherche des deux garçons sans succès le dimanche soir. Selon de source policière, les corps sans vie des deux garçons ont été retrouvés finalement dans un état de putréfaction avancée, le mardi dernier très tôt le matin, par un vieux pêcheur de la contrée du fleuve. Après contrôle par la police et l’examen des services de santé, les deux corps sans vie ont été remis aux parents. Rappelons que la plage de Sotuba fait des victimes chaque année en cette période de forte chaleur où les jeunes s’organisent en petits groupes de garçons et de filles pour se baigner dans l’eau. La vie de la plage est un monde à part où tout est disponible sur place : les vendeurs de la viande grillée, de la boisson de multiples genres, de la cigarette. C’est un coin de rencontres et d’échanges qui débouchent généralement sur des relations amoureuses. Toutes choses qui accrochent davantage les jeunes à cet endroit malgré le danger lié à la présence des esprits maléfiques car c’est un lieu adoré pour faire les sacrifices.

Moussa Dagnoko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here