Tribunal de la commune IV : Le procès Mamadou Sinsy Coulibaly/Nouhoum Tapily empêché par des manifestants

Venus en nombre mercredi dernier devant le tribunal de la Commune IV, où devrait être entendu leur désormais surnommé : “le Guide de la lutte contre la corruption“, les partisans du président du CNPM, Mamadou Sinsy Coulibaly, l’ont empêché de se présenter au Procureur de la République près le tribunal de la Commune IV. Selon son avocat, son client n’a rien à se reprocher, car, ce refus de ses partisans constitue un cas de force majeur. Toutefois, le Procureur du tribunal de la Commune IV, Dramane Diarra a lui estimé qu’au lieu de suivre le processus, M. Coulibaly a préféré emprunter cette voie en mobilisant la foule.

Suite à une plainte déposée contre lui, par le Président de la Cour Suprême, Nouhoum Tapily pour “outrage à magistrat et menace”, le patron du CNPM, Mamadou Sinsy Coulibaly devrait se présenter au Procureur de la Commune IV du district de Bamako, le mercredi 24 avril 2019 à 10h pour son audition dans le cadre de cette affaire qui l’oppose au président de la cour suprême, Nouhoum Tapily, qu’il a publiquement accusé d’être le “fonctionnaire le plus corrompu du Mali”.

Cependant, les appels à la mobilisation lancés sur les réseaux sociaux par les partisans de M. Coulibaly, à la veille, ont eu un effet considérable. Car finalement, l’audition n’a pas eu lieu. Les manifestants ont depuis tôt le matin, occupé la devanture du tribunal, empêchant ainsi, Mamadou Sinsy Coulibaly et son avocat d’y accéder.

“Tant que Nouhoum Tapily n’aura pas démissionné, Sinsy ne sera pas écouté”, ont promis les partisans de Sinsy Coulibaly, visiblement déterminés et engagés à mener cette lutte jusqu’au bout.

Approché par nos soins, le Procureur Dramane Diarra, nous a fait savoir qu’il s’agissait juste pour l’accusé de se présenter pour être entendu à son tour.

Il nous a révélé que cette audition devait se tenir depuis la semaine passée, mais l’avocat de Sinsy a demandé le renvoi du dossier pour la semaine suivante qui est ce jour mercredi 24 avril 2019, à 10h pour motif que son client était en déplacement.

“Ainsi, après dix heures passées, l’accusé ne s’est pas présenté au tribunal ce mercredi 24 avril et il fait appel à ces partisans venus massivement pour empêcher son audition”, a déploré le procureur. Pour lui, “le président du CNPM a choisi d’emprunter cette voie”.

A en croire une source proche de l’accusé, c’est après avoir constaté la présence d’une foule immense, que le président du tribunal de la Commune IV a finalement appelé le président du patronat, Mamadou Sinsy Coulibaly, pour annuler l’audition.

Pour témoigner l’ampleur de cette affaire, les commerçants et chefs d’entreprise prennent l’affaire en main. Le président des commerçants détaillants, Ibrahim Maïga, a laissé entendre qu’ils sont décidé à prendre des mesures très strictes dans les jours à venir si Tapily ne démissionne pas. “Ce n’est plus le combat de Mamadou Sinsy Coulibaly seul, c’est notre combat à tous. Et nous allons réagir pendant le mois de ramadan pour que tout le Mali réalise l’ampleur de cette affaire”, a-t-il conclu.

Ibrahima Ndiaye

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here