Conseil Economique, Social et Culturel Le bureau partiellement renouvelé

Le Président du Conseil Economique, Social et Culturel, Dr Boulkassoum Haïdara a présidé le vendredi dernier, dans la salle de plénière de son institution, la cérémonie de clôture de la 5ème session extraordinaire de la 5ème mandature. Au cours de ses assises, l’institution a procédé au renouvellement partiel de son bureau.

Aux termes de ses travaux, le Premier Secrétaire Général, Seydou Diarra, la Présidente de la Commission du Développement Rural, Mme Niakaté Goundo Kamissoko, le Président de la Commission Sciences, Technique et Environnement, Amadou Sanoussi Dafe, ont été tous reconduits.

Le Deuxième Secrétaire Général, Daouda Doumbia, le Président de la Commission Economique et Financière, Abdramane Sall, le Président de la Commission de l’Education, de la Culture et de la Communication, Abdramane Hinfa Touré et le Président de la Commission des Affaires Sociales et Santé, Badou Soumounou, ont été remplacés, respectivement par Abdoulaye Amadou Diallo, Abdoulaye Hamidou Cissé, Fodé N’Diaye et Issoufi Maïga.

A l’entame de ces propos, le Président du Conseil Economique Social et Culturel, Dr Boulkassoum Haïdara a attiré l’attention des nouveaux membres sur la nécessité de développer au sein du nouveau bureau, la culture de l’esprit de collégialité et d’équipe. Selon lui, chaque membre du bureau doit s’armer du sens aigu de la responsabilité, de la solidarité, voire de la complicité et surtout de l’endurance. Et de soutenir que : » Celui qui n’admet pas l’opinion des uns ou qui ne tolère pas les critiques des autres, ne mérite pas d’être compté parmi les membres du bureau de notre prestigieuse Institution « .

A ses dires, cette cohésion doit se faire dans la patience, la discipline et le respect mutuel, qui permettra à l’institution d’atteindre ses objectifs. A savoir une véritable force d’orientation et de proposition pour les plus hautes Autorités du pays en vue d’une amélioration du cadre de vie de la population.

Il a remercié tous les membres du conseil pour leur lucidité et leur sens d’appréciation et de justice dans le choix des hommes et des femmes compétents et responsables qui doivent assurer le bon fonctionnement de leur Institution pendant ces dernières années de leur mandature.

Abdoul Dembélé

Source: l’Indépendant

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here