Gao : Enquête sur la mort de 3 éléments du Gatia

Selon les proches des victimes, celles-ci revenaient d’une foire hebdomadaire, le mercredi dernier, lorsqu’ils ont été interpellés par une escouade de l’armée chargée de la sécurisation des bus de transport en commun sur l’axe Hombori-Gao. Toujours à en croire leurs proches, au moment de leur interpellation, ils étaient au nombre de 4 soit 2 par motos. Mais la quatrième personne aurait réussi à s’échapper. La première victime répond au nom de Mossa Ag Hamada qui, à en croire le GATIA, se serait présenté comme un adjudant-chef de la garde nationale et membre du Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC) de Gao.

Ses deux autres compagnons qui ont subi le même sort que lui sont Ahmed Ag Alhousseini et Hamada Ag Ambayiri, tous deux membres actifs du GATIA. Ils ont été interpellés à Tin Assamed et conduits à Intahaka dans la Commune de Ntililt, toujours dans la région de Gao, où leurs corps calcinés ont été retrouvés. Pour l’heure, on ignore encore les circonstances réelles sur le déroulement des faits, encore moins les auteurs de cet acte. Ainsi, toutes les hypothèses et options sont plausibles bien que pour les groupes armés ce sont les militaires qui en sont les auteurs. En tout cas, une enquête a été ouverte afin de faire la lumière sur cette affaire et situer les responsabilités…

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here