Incidents à Banaye et à Bouldé dans la commune de Mondoro : les précisions du gouverneur de la région de Mopti

Le communiqué du gouvernorat de Mopti met fin aux fausses informations sur l’attaque de Bouldé Peul dont certains avancent 15 morts comme bilan. En effet, selon le gouvernorat de Mopti, dans la journée du 25 avril 2019 aux environs de 10 heures, des individus armés sur des motos se sont attaqués à 4 paysans de Banaye dans la commune de Mondoro et ont tué deux d’entre eux. Un autre a été porté disparu aux dires du gouvernorat de la région de Mopti. Se prononçant sur l’attaque de Bouldé peul, le gouvernorat précise dans son communiqué : « C’est en représailles à ces tueries que la population de Banaye s’est aussi attaquée au village peul de Bouldé où les auteurs poursuivis se seraient réfugiés.» Le bilan dans ce village est, à en croire le gouvernorat de Mopti : 2 morts, 4 blessés admis au CSCOM de Mondoro et des dégâts matériels.
Le gouverneur a, suite à cet incident, appelé les populations au calme et à la retenue. Aussi, les a-t-il appelés à privilégier le dialogue pour résoudre les différends.

Gouvernement de mission : l’accord politique et la feuille de route du FDS et de la COFOP transmis à IBK
Le président de la République a reçu, le 27 avril 2019, le document de l’accord politique et la feuille de route proposés par le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) et la Coalition des Forces Patriotique (COFOP). Les deux fronts d’opposition ont posé l’acception de ce document comme condition de leur entrée dans le futur gouvernement.
Le document envoyé au président de la République est signé par l’honorable Soumaila Cissé au nom du FSD et de Mamadou Traoré au nom de la COFOP.

Signature d’une convention entre la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali et des Pays de la Loire
Suite à la signature de la convention par le Premier ministre français, Édouard Philippe, lors de sa visite le 23 février dernier, officialisant un projet commun entre les deux Chambres, une délégation de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat des Pays de la Loire conduite par son Président, M. Daniel Laidin, a effectué une visite à Bamako le 25 avril dernier. Cette visite se centralisait dans le cadre de la convention signée avec la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) pour un partenariat rapproché. En effet, ce projet se focalise surtout sur la formation professionnelle des jeunes pour les métiers de la boucherie, de l’énergie solaire et de la maintenance. À noter que ce partenariat entre les deux Chambres contribuera pleinement au développement du secteur privé de notre pays, ainsi, il bénéficiera en priorité aux jeunes maliens.

La maison des interprofessions du riz, sésame et fonio inaugurée le vendredi dernier
Le cout de réalisation de la maison des interprofessions du riz, sésame et fonio est de 98 million et elle a été inaugurée le vendredi 26 avril 2019 dans la 4eme région du Mali, Ségou. Il est composé de 9 bureaux, une salle d’exposition, de réception, de réunion, un secrétariat et des toilettes. Cet édifice a été financé par la collaboration luxembourgeoise et vise à offrir un cadre approprié de travail au professionnel du secteur.

Le recensement des refugié ivoiriens de la crise de 2002
Le vendredi 26 avril 2019 une mission de la commission nationale des refugiés et le haut-commissariat des Nations Unies pour les refugié se sont réunis à Kadiolo dans la région de Sikasso. Le but était de recenser des ivoiriens de la crise de 2002 résidant encore dans la localité et ceux qui veulent retourner volontairement. Trois ménages et Vingt personnes ont été recensés.

Le nouveau Premier Ministre continue ses rencontres avec les forces vives de la nation
Conformément à l’instruction de SEM Ibrahim Boubacar KEITA chef de l’Etat, le premier ministre Boubou CISSE poursuit les rencontres avec les forces vives de la nation. Le chef de gouvernement a reçu en audience les responsables des partenaires sociaux comme : le secrétaire général de l’UNTM, le secrétaire général de la CSTM, le secrétaire générale de la CMDT, le secrétaire général de la CMT, et le président du conseil national de la société civile.
Ces rencontres étaient la première prise de contact entre Dr Boubou CISSE et les partenaires sociaux. Au cours des discussions, Dr Boubou Cissé a réaffirmé la disponibilité de l’Etat à être surtout à l’écoute des partenaires sociaux par un cadre de dialogue social pertinent afin d’aboutir à un climat social apaisé au Mali. Les échanges ont porté sur la situation sécuritaire, la question de l’école, la cherté de la vie et les conditions des travailleurs.

Bankass : une rencontre de haut niveau a lieu le samedi dernier pour l’apaisement et la Cohésion sociale
Le samedi 27 avril 2019, une rencontre de haut niveau s’est tenue. Étaient présents : les maires, les présidents des Conseils de Cercle, les responsables des chasseurs et le Mouvement Baguine Sô. L’objectif de ladite rencontre était pour les acteurs de se donner la main pour l’apaisement et la Cohésion sociale. Des recommandations fortes sur la tenue de l’hivernage, la prise en charge des déplacés, la gestion de la crise alimentaire, l’implication sérieuse de l’État dans la gestion de la situation au pays Dogon et autres actions citoyennes ont été faites lors de cette rencontre. La prochaine rencontre se tiendra à Koro.

Indexée comme responsable de l’assassinat des trois Touaregs au sud de la ville de Gao : L’armée malienne demanderait l’ouverture des enquêtes
L’armée malienne a été montrée du doigt par le GATIA suite au meurtre de trois Touaregs au sud de la ville de Gao selon la RFI. Jeudi 25 avril 2019, quatre ressortissants maliens, tous de la communauté touarèg, ont été arrêtés par des individus habillés en tenue militaire dans les localités de Gossi et de Gao au nord du Mali. Une arrestation très musclée nous précise la même source, l’un d’eux arrive à s’échapper, un peu plus tard, les trois autres ont été retrouvés morts dans la localité de Intahata toujours au nord. Cette situation a créé un vif émoi au sein de la population. Vendredi 26 avril 2019, les populations locales notamment les femmes ont organisé une manifestation pour réclamer justices. L’armée malienne montrée du doigt dément et promet une enquête de la même façon. Gatia a protesté et a demandé une enquête de la mission de l’ONU.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here