Jardin de femme : Quelle limite à la pudeur au sein du couple ?

Etre prude est une vertu pour une bonne épouse mais à condition de ne pas entacher les relations avec son partenaire bien évidemment nous enseignent une veille sagesse de chez nous.  D’où cette question jusqu’où  devrait on rester prude avec notre conjoint ?

Maliweb.net Ah comme il est parfois compliqué d’être une femme sous nos cieux où tradition et modernité se contredisent et font bougonner en nous un dilemme.  Face à de telle situation on reste hésitante, indécise voire gauche dans ses gestes, chose qui peut parfois pourrir la relation  au sein du  couple.   En effet, sous le poids de l’éducation et de la culture on peut être amené à freiner certain élan  de peur d’être mal-jugé par son conjoint.

« C’est compliqué, entre femmes, sur nos groupes de réseaux sociaux on se file entre femmes beaucoup d’astuces pour garder son homme et lui enlever l’envie d’aller voir ailleurs, seulement on a peur d’appliquer certains de ces conseils car le monsieur risque de penser que tu es d’une mœurs légère et que tu as appris ça avec quelqu’un d’autre.. »  une confession tirée d’une jeune mariée qui visiblement peine à trouver le meilleur moyen de vivre pleinement sa vie de couple.

Son constat s’avère être une réalité dans notre société, des  témoignages de certains hommes confirment ses dires.  Pour ces derniers il devient incompréhensible  que leur partenaire puisse acquérir ‘certaine connaissance’ que seules ‘ des femmes d’une certaine mœurs peuvent détenir’ d’où toute l’hésitation de nombreuses femmes à pouvoir satisfaire les fantasmes  de leur conjoint.  Que faire alors surtout quand on sait  qu’il existe cette catégorie d’hommes qui nourrissent des relations extraconjugales pour vivre pleinement leur libido sans aucune retenue ni de remontrance de la part de leurs partenaires leur faisant ainsi  réaliser leurs fantasmes.  Face à de cette situation autant mettre en virgule son égo et travailler sur sa pudeur  afin de  pimenter son couple au risque de se voir ravir l’élu de son cœur.

Dans un grin de femme, une dame s’est esclaffé en disant «  Pour maintenir  l’équilibre de son couple, il est essentiel d’être   toute à la fois  une none et une belle de nuit », un contraste  qui pourtant à tout son sens  si l’on analyse la pensée.  L’homme  par crainte de heurter sa compagne, peut se retenir de lui confier ses fantasmes surtout si cette dernière s’offusque à  ses moindres tentatives  et lui signifier  tout de go que ses gestes sont irrespectueux. «  Toi aussi ce n’est plus de ton âge ; tu penses que je suis une prostituée ; on a plus l’âge …. » ces mots, des hommes y sont habitués surtout après des années de vie conjugale, alors  tout honteux ils sont ceux qui préfèrent  aller trouver ailleurs ce que ‘Madame’ les refusent avec le risque  de vouloir  un jour  officialiser cette relation extraconjugale.

D’où cette problématique sur les limites de la pudeur au sein des couples. Etre prude est bien mais il est capital pour chaque épouse de discerner le caractère de son partenaire et de rester à l’écoute  à ses envies, fantaisie  et  autres suggestions coquines.

En effet s’il est de nature fantaisiste, apprenez à vous conformer à son rythme afin de ‘pimenter’ votre couple, tout comme vous pouvez prendre l’initiative de ‘mettre un peu plus de couleurs et de chaleur’ dans notre intimité, et il n’en fera qu’apprécier. Si vous craignez qu’il le prenne mal, dites-lui d’où vous tirez vos idées, faites le participez à vos échanges de groupes et autres.  Ensemble trouvez-vous ce petit jardin où vous apprenez ensemble, partagez et allez vers de nouvelles expérimentations, et comme l’a déclaré un jour une grande sagesse, aucun homme ne désapprouve de cette initiative et sensation.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here