Mali: le prix de la tonne de ciment atteint des sommets

Depuis trois semaines, le prix du ciment ne cesse de grimper au Mali. La tonne de ciment initialement vendue à 85.000 Fcfa est cédée maintenant à 120.000, voire 130.000 Fcfa en fonction des grossistes. Alors qu'au Sénégal voisin, le prix de la tonne ne dépasse pas 60.000 Fcfa. Explications.

Selon la rumeur, l'une des trois cimenteries du Sénégal voisin, principal pays fournisseur, serait tombée en panne. Il n’y a que deux usines qui produiraient du ciment à présent. 

Cette situation aurait créé un déséquilibre entre l'offre et la demande car les deux unités de production sénégalaise seraient incapables de satisfaire les besoins en ciment du Sénégal, tout en  prenant en charge le déficit malien en ciment.

Mais il ne s'agit là que d'une explication que fournissent les nombreux intermédiaires de ce juteux marché. Car au Sénégal, ni Dangote Ciments, ni Ciment du Sahel et encore moins la Sococim ne confirme un quelconque arrêt de leur production. 

En revanche, le gouvernement du Sénégal aurait introduit de nouvelles taxes qui ont impacté le prix de la tonne avec une hausse de 2.500 Fcfa seulement. Une évolution qui ne permet pas d'expliquer qu'au Mali le prix soit passé de 85.à 130.000 Fcfa. 

Au Mali, il y a trois usines de ciment; mais deux seulement sont opérationnelles. Les grossistes et les détaillants demandent au gouvernement d’accélérer l’opérationnalisation de la troisième usine pour que le pays ne soit plus déficitaire. En vain. 

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here