Propriété intellectuelle au Mali : Désormais un dispositif de protection des détenteurs de titres

Il vise à contribuer au respect des droits de propriété intellectuelle dans notre pays, à travers un mécanisme opérationnel de lutte contre la piraterie, la contrefaçon et la concurrence déloyale.

Le Mali à l’instar de la communauté internationale, a célébré le vendredi 26 avril dernier, la 19ème édition de la Journée  mondiale de la propriété intellectuelle, organisé par le Centre malien de promotion de la propriété industrielle (CEMAPI)et ses partenaires sous l’égide du ministère du Développement industriel et de la Promotion des Investissements. Le thème retenu pour cette année est : « Décrocher l’or ». La célébration de cette journée mondiale a été marquée au Mali par l’organisation d’une conférence débat.

Les festivités marquant la célébration de la 19è édition de la journée mondiale de la propriété intellectuelle qui se tient le 26 avril dernier au CICB, étaient place sous la présidence du Secrétaire général du ministère du Développement industriel, Ibrahim Hamma, en compagnie de son collègue de la Culture.

La célébration journée est mise à profit par les Etats membres pour évaluer les progrès réalisés dans le domaine de la Propriété intellectuelle, afin de prendre de nouvelles résolutions en vue d’accélérer les transformations économiques tant attendues.

Les droits de propriété intellectuelle constituent aujourd’hui les actifs immatériels les plus importants du patrimoine de l’entreprise, autant que ses biens immobiliers et mobiliers, a déclaré Ibrahima Hamma. L’occasion a été mise à profit par les organisateurs de lancer un dispositif de protection des détenteurs de droit de propriété intellectuelle.

C’est un fruit d’un partenariat tripartite signé par le CEMAPI, le BOUMDA et la Douane malienne. Ce dispositifvise à contribuer au respect des droits de propriété intellectuelle au Mali, à travers un mécanisme opérationnel de lutte contre la piraterie, la contrefaçon et la concurrence déloyale. Ce partenariat a été signé sous l’œil vigilante du Secrétaire général du ministère du Développement industriel et de la Promotion des Investissements entre Mme Fatoumata Siragata Traoré, directrice générale du CEMAPI, Mme Diallo Aïda Koné, directrice générale du BUMDA et MahametDougara, directeur général de la Douane.

Il s’agit d’une demande de protection volontaire par la souscription à un formulaire informatisé de demande d’intervention de la Douane, qui doit être renseigné par les titulaires ou exploitants de droit à travers un ensemble d’informations sur les caractéristiques des actifs à protéger. Cet outil permet aux opérateurs économiques de s’enregistrer auprès de la douane, afin de permettre à cette dernière de lutter de façon efficace contre la contrefaçon et d’intervenir en connaissance de cause chaque fois que des produits concernés (enregistrés) font l’objet d’entrée sur le territoire.

Le Secrétaire général du MDIPIa  estimé que le dispositif qui vient de leur être brillamment exposé, vise d’une part, à donner aux titulaires de droit, les moyens appropriés pour mieux protéger leurs investissements et leurs actifs et d’autre part à permettre aux structures et acteurs impliqués dans la lutte contre les pratiques de fraude et de contrefaçon d’être mieux outillés pour contribuer au respect desdits droits.

Il a enfin, exhorté les opérateurs économiques, de s’approprier ce dispositif innovant, dont le but ultime est de garantir leur épanouissement.

AMTouré

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here