CAN 2019 : les aigles craignent les conditions précaires à Suez

La 32è édition de la Coupe d’Afrique des nations se tiendra en Egypte du 21 juin au 19 juillet prochain. Les Aigles évolueront dans le groupe E en compagnie de la Mauritanie, de la Tunisie et de l’Angola.

Comme lors de l’édition précédente, au Gabon, où la mauvaise qualité de la pelouse du stade de Port-Gentil a pesé sur la performance des joueurs maliens, cette année également la même chose risque de se reproduire.

Le sélectionneur des Aigles Mohamed Magassouba a indiqué à ce sujet que les infrastructures ne sont pas adéquates. A seulement deux mois du début de la compétition, le stade de Suez qui doit abriter les deux premiers matches du Mali se trouve toujours en chantier.

Ni le terrain d’entraînement ni le stade lui-même ne sont encore achevés. S’y ajoute la longue distance entre le terrain d’entraînement et l’hôtel, un trajet estimé à 50 minutes avec escorte policière. Ce qui est pénible et ne facilite pas la récupération, a noté l’encadrement des Aigles.

Par ailleurs, la Tunisie et le Mali partageront à la fois l’hôtel et le terrain d’entraînement. Les Tunisiens, dirigés par l’ancien sélectionneur du Mali, Alain Giresse, auraient décidé de se baser à Caire et de ne se rendre à Suez que les jours de match.

Le stade de Suez, situé à 140 Km du Caire, accueille les deux premiers matches des Aigles à savoir ceux contre la Mauritanie, le 24 juin, et contre la Tunisie, le 29 juin. Quant au troisième match, il se jouera contre l’Angola au stade à Ismaïly.

Ousmane CAMARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here