Nouveau gouvernement : plusieurs partis du FSD et du Cofop sont partants

Dans le cadre de la formation du nouveau gouvernement de large ouverture (GLO), le Premier ministre, Boubou Cissé invite ce matin l’ensemble des forces politiques à la cérémonie de signature de l’Accord politique qu’il a eu à élaborer en contre proposition de celui du Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD), dirigé par Soumaïla Cissé, président de l’URD,  dont le président de la République a refusé de signer.  Malgré l’amendement à la suite d’une requête du Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD), l’URD refuse toujours de signer le document. Par contre, plusieurs partis de l’opposition sont en passe de signer cet accord politique de Dr Boubou Cissé pour faire partie du Gouvernement de large ouverture.  En plus de l’URD,  d’autres formations sont en passe de refuser cet accord politique. Il s’agit du côté du FSD du MPR de Choguel Kokalla Maïga, le CNID, le FAD,  le Fare Anka Wuli de Modibo Sidibé, le parti Sadi, l’ADP-Maliba qui guète le poste de chef de file de l’opposition si jamais l’URD venait à accepter d’entrer au gouvernement comme l’exige la France et la Minusma pour la stabilisation du pays. Nous apprenons des mêmes sources,  contrairement aux partis cités non signataires de ce document, d’autres membres du FSD se bouscule aux portillons du nouveau gouvernement, notamment le Parena, le PSP, et côté Cofop, on peut citer la Codem de Housseyni Amion Guindo dit Poulo,  de l’ancien ministre Mohamed Aly Bathily, etc.
Les autres signataires sont les groupes armés signataires de l’Accord de la Paix et de la Réconciliation, et la majorité. Pour en savoir davantage sur cette cérémonie, le rendez-vous est pris ce matin à la primature.
Ousmane Daou

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here