Rentrée politique du PDES: appel à l’union sacrée autour du Mali

Front social : Le PDES invite l’État à prendre des mesures urgentes pour sauver l’année scolaire 2019

La Maison des Aînés de Bamako a servi de cadre, ce samedi 4 mai 2019, à la rentrée politique du Parti pour le développement économique et la solidarité (PDES). Cette rencontre des héritiers de l’ancien président Amadou Toumani TOURE, avait pour but de renforcer les structures du parti. Aussi, l’occasion était bonne pour les responsables du parti de jeter un regard critique sur son parcours, d’analyser les défis actuels et de délivrer les résultats et envisager réponses à y apporter.

Cette cérémonie était placée sous la présidence de l’Ambassadeur, Mohamed DIBASSY, président du parti ; en présence de Mme Fatoumata SACKO dite Djinè, vice-présidente ; du président des jeunes, Mamadou DIALLO dit Oxy ; de la présidente du mouvement des femmes, Mme Lo Fatoumata SAMAKE. On y notait également la présence des représentants des partis amis tous membres de l’Alliance EPM.

Cette rencontre s’est tenue dans un contexte de sortie de crise politique avec la signature, jeudi dernier, d’un accord politique en vue de la formation d’un gouvernement de mission par le nouveau premier ministre, le Dr Boubou CISSE Le PDES, membre de l’Alliance EPM est signataire dudit accord pour accompagner IBK, à travers le futur gouvernement. Aussi, ces assises se tiennent-elles au lendemain du dernier congrès du parti tenu les 5 et 6 avril 2018.

Dans son mot d’ouverture, le président Mohamed DIBASSY a souligné que les assises se tenaient à un moment difficile pour notre pays caractérisé par des crises multiformes au plan politique, social, et sécuritaire. Selon lui, ces défis exigent de chacun de nous plus d’engagement et de sacrifice pour le Mali.

Dans son allocution Mohamed DIBASSY s’est appesanti sur le fait que le PDES, après avoir soutenu la candidature d’IBK pour un second mandat, et est aussi prêt à soutenir son programme politique « Anka Maliba Be ka Ta Gnè » pour un second mandat au sein de l’EPM ensemble pour le Mali. Le PDES veut accompagner utilement la sortie de crise ainsi que la réussite des échéances référendaires et législatives.

Le PDES, de l’avis de son président, estime que le règlement des défis multiples auxquels fait face notre pays nécessite la prise en compte de toutes les sensibilités politiques nationales en vue d’une résolution consensuelle de la crise politico-sécuritaire en impliquant le plus grand nombre de citoyens et d’acteurs nationaux. Il s’agit, selon lui, du traitement des revendications d’ordre social, des problèmes de l’espace scolaire et universitaire, de la crise sécuritaire, des réformes politiques et institutionnelles, de l’organisation des scrutins référendaires. « Il nous fait impérativement réussir par la qualité de nos propositions, et notre contribution à accompagner utilement le président de la république et le gouvernement », a-t-il dit.

Au plan sécuritaire, le parti réaffirme son soutien au gouvernement pour la recherche de solution aux violences communautaire au centre aussi bien que la mise en œuvre de l’accord d’Alger. Aussi, le PDES exhorte-t-il le gouvernement à accélérer le redéploiement de l’armée sur l’ensemble du territoire ainsi que de l’administration doit être des priorités.

Il a salué et remercié l’ensemble des signataires de l’Accord politique pour la mise en place d’un gouvernement dit de ‘‘mission’’ dont l’adhésion est nécessaire pour une sortie de crise au Mali.

À son tour le secrétaire général du parti, Wahab TRAORE, a fait la cartographie du parti. Il a rappelé que le PDES a participé aux échéances passées, notamment les élections de législatives de 2014 et les communales de 2016. Ainsi, à l’issue des législatives de 2014, le parti qui avait présenté 17 listes de 24 candidatures obtenu 3 députés élus dans les localités d’Ansongo, de Douentza et de Kayes. Quant aux communes de 2016, elles ont vu la PDES sortir avec 176 conseillers, dont cinq maires sur l’ensemble du territoire. Le parti a des sections partout et le PDES est représenté de Kayes à Kidal.

À la suite de ce dernier, Mme Lo Fatoumata SAMAKE, présidente des femmes a appelé à la mobilisation pour une sortie de crise au Mali. Selon elle, le PDES est un parti de rassemblement. Enfin, le président des jeunes, Amadou DIALLO, dit Oxy a invité les jeunes à soutenir les réformes politiques et institutionnelles indispensables pour une sortie de crise au Mali.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here