Gouvernement de large ouverture: L’ADP-Maliba ne se reconnait pas à travers Amadou Thiam

2

L’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-Maliba) dit prendre acte de la nomination des membres du gouvernement du Premier ministre, Dr Boubou Cissé. Le parti porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que sa position est restée inchangée. Dans un communiqué publié ce dimanche le parti ADP-Maliba dit qu’il n’a jamais été consulté dans le cadre de la formation de ce gouvernement et nous n’a pas signé l’Accord politique.

L’annonce de l’entrée au gouvernement d’un ancien membre du parti ne doit prêter à aucune confusion. Aux dires de Aliou Boubacar Diallo qui prend les rênes du parti avant même la tenue du congrès, l’intéressé(Amadou Thiam) a été exclu du parti depuis son refus d’accepter les conclusions de la commission de conciliation qui avait décidé d’appliquer les articles 82 et suivant du règlement intérieur relatifs à l’exclusion et la radiation. Du coup cet ancien membre du parti ne saurait nullement représenter l’ADP-Maliba.

OUMAR HAMADOUN DICKO, MINISTRE DU DIALOGUE SOCIAL, DU TRAVAIL ET DE LA FONCTION PUBLIQUE
Un homme de conviction toujours au service de son pays
12 ans après son départ du gouvernement, Oumar Hamadoun Dicko revient dans le gouvernement formé le 5 mai dernier par Dr Boubou Cissé pour apporter son expérience et son expertise acquises comme ministre du dialogue social, du travail et de la fonction publique. Enseignant, homme politique, spécialiste des sciences politiques et de droit international, Oumar Hamadoun Dicko apprend très tôt la politique avec son défunt père, Hamadoun Dicko, un des fondateurs du Parti soudanais progressiste.

A titre de rappel Feu Hamadoun Dicko, fidèle compagnon de Fily Dabo Sissoko, a été arrêté en 1962 et assassiné en 1964 à Toudéni Il devient président du parti sous la dénomination du Parti pour la solidarité et le progrès en 1996. Cet universitaire diplômé de l’université de Laval et au Canada fut enseignant, chercheur et consultant international de 1975 à 1997 où il a offert ses services à la Côte-d’Ivoire, au Canada puis au Mali à l’Ecole nationale d’administration(ENA) à partir de 1993.

En 1997, il devient le représentant de Formacan, un bureau d’études spécialisé dans la formation professionnelle. En 2002 à 2004, il est nommé ministre –délégué auprès du ministre des affaires étrangères, chargé des maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine (2002-2004) puis ministre des maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine de 2004 à 2007. En 2010, le président du PSP fut nommé président de la commission du cinquantenaire par le président Amadou Toumani Touré. Au vu de son brillant parcours et de ses expériences acquises un peu partout dans le monde, Oumar Hamadoun Dicko aura la lourde tâche de faire face à la demande sociale de plusieurs syndicats de tout bord.

Sadou Bocoum

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here