Le chef de file de l’Opposition, l’Honorable Soumaila Cissé : « Nous allons participer au redressement de ce pays »

Dans une interview accordée à la Radio France Internationale (RFI), le chef de file de l’opposition malienne, l’honorable Soumaila Cissé, s’est prononcé sur le nouveau gouvernement, sa relation avec deux de ses collaborateurs qui sont entrés dans le gouvernement : Tiebilé Dramé et Oumar Hamandoun Dicko, et les raisons pour lesquelles son parti et lui n’ont pas signé l’Accord politique de gouvernance.

L’entrée de Tiebilé Dramé et de Oumar Hamandoun Dicko dans le gouvernement ne jouera pas sur leur relation avec le chef de file de l’opposition. C’est du moins ce que l’honorable Soumaila Cissé a déclaré sur l’antenne de RFI. Il estime que ceux-ci (Tiebilé Dramé et Oumar Hamandoun Dicko) ne lui ont pas trahi en entrant dans le gouvernement du Dr Boubou Cissé. « Ce n’est absolument pas une trahison. Nous avons mené beaucoup de choses ensemble, nous avons réussi de très bonnes choses .Aujourd’hui, je pense que chacun d’eux va porter une expertise très utile au pays », a-t-il déclaré dans son interview avec RFI. En réponse à la question de savoir s’il a su digérer la décision de son directeur de campagne à la présidentielle passée, Soumaila Cissé a été on ne peut plus clair : « Moi je respecte les décisions de Tiebilé. C’est un homme qui réfléchit, il a un parti politique, son parti et lui ont décidé d’entrer dans le gouvernement, il faut respecter cela »

Se prononçant sur l’accord politique et l’entrée dans le gouvernement, le président de l’URD affirme que son parti et lui ont jugé nécessaire de rester à l’opposition pour qu’ils aient une posture de sentinelle de la démocratie. «Nous avons préféré rester dans l’opposition, mon parti et moi-même .Il est évident qu’il y’ait un climat de confiance qui soit vraiment rétabli et ce climat de confiance sera rétabli à la suite du dialogue national et des réformes. Et là, nous allons voir la sincérité des acteurs », a-t-il justifié sa décision de rester dans l’opposition en refusant de signer l’Accord politique de gouvernance.

Soumaila Cissé a réitéré sa volonté de participer au dialogue national inclusif. « Nous ne sommes pas des opposants qui souhaitent que le pays tombe à l’eau. Nous allons participer au redressement de ce pays ».

Le chef de file de l’opposition malienne, Soumaila Cissé, s’oppose à l’ethnicisation des personnalités au Mali. À la question de savoir l’ethnie du nouveau premier Ministre, celui appelé « Soumi Champion » déclare : « Il faut absolument pas, au Mali, que les choses soient analysées en terme ethnique. C’est dangereux, c’est des choses qu’on n’a, heureusement, pas fait pendant longtemps, mais qui, malheureusement commencent à revenir dans les analyses politiques, ce n’est pas souhaitable ».

Par ailleurs, le chef de file de l’opposition affirme que le gouvernement du Dr Boubou Cissé n’est pas un vrai gouvernement de large ouverture comme chante le régime IBK. « C’est une ouverture qui reste timide », dit-il avant de déplorer seulement deux postes pour l’opposition sur les 38 membres du nouveau gouvernement.

Boureima Guindo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here