Humanitaire : 700 millions de FCFA ont été dépensés par la Croix Rouge Malienne pour porter secours aux vulnérables en 2018

Hier, mercredi 08 mai 2019, la Croix-Rouge Malienne a procédé à la commémoration de la journée du « 8 mai », Journée internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Les travaux de cette journée tenue au siège de la Croix-Rouge Malienne sis au quartier Djéliboubou de Bamako ont été marqués par les allocutions des responsables œuvrant dans l’humanitaire, par la présentation de sketch, par la prestation d’artiste et par une conférence de presse. Ainsi, la commémoration de la journée du « 8 mai » donne l’occasion à tous de magnifier l’amour et la solidarité envers les populations en général et envers les plus vulnérables en particulier.

Plusieurs personnalités ont pris part à la célébration de cette journée dont le président de la Croix rouge malienne, Dr Abdourahamane Cissé, en présence de Jean-Nicolas Marti, chef de la délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Après la lecture des principes fondamentaux du Mouvement Croix-Rouge / Croissant-Rouge, le président de la Croix-Rouge malienne, Dr Abdourahamane Cissé a fait savoir que la commémoration de la journée du « 8 mai » donne l’occasion à tous de magnifier l’amour et la solidarité envers les populations en général et envers les plus vulnérables en particulier. A ses dires, le thème choisi pour cette édition 2019 « pour l’amour de ma communauté, je m’engage à la servir» est la preuve de leur engagement à contribuer dans la réduction des souffrances humaines. «Par leurs actions les sociétés nationales de Croix- Rouge et Croissant Rouge apportent le secours aux populations de leurs pays en général tout en donnant une place prépondérante aux populations les plus vulnérables. Elles visent essentiellement à promouvoir la santé, à protéger la vie et la dignité humaine. Auxiliaire des pouvoirs publics dans le domaine humanitaire et reconnue d’utilité publique, la Croix- Rouge Malienne œuvre depuis 1965 à assister les populations vulnérables sur toute l’étendue du territoire national sans aucune discrimination. Elle intervient dans plusieurs domaines à savoir : la santé, la gestion des catastrophes, la sécurité alimentaire, les principes et valeurs humanitaires, le développement institutionnel tendant au renforcement de la résilience de l’institution, la formation », a expliqué Dr Cissé. Selon lui, la commémoration de la journée mondiale de la Croix- Rouge et du Croissant- Rouge de l’année 2019 coïncide avec le lancement de la célébration du « centenaire de la Fédération », intervenu le 5 mai 2019. « En effet, née le 5 mai 1919 à Paris, la « ligue des sociétés de la Croix- Rouge » qui sera rebaptisée en octobre 1983 comme « ligue des sociétés de la Croix- Rouge et du Croissant- Rouge » et en novembre 1991 comme « fédération internationale de la Croix- Rouge et du Croissant- Rouge », vise le but essentiel de la coexistence entre les membres composants, de la coordination de leurs actions et de la coopération permettant de promulguer le partenariat équitable », a-t-il dit. Aux dires de Dr Cissé, la célébration du centenaire de la FICR qui s’étend du 5 mai 2019 au 15 décembre 2019 vise comme objectifs, de rassembler tous les membres autour de l’esprit d’une fédération ; de revitaliser le réseau pour constituer une communauté solide ; et d’apporter de l’espoir au monde. Enfin, il a déploré la situation d’instabilité au Mali. Pour sa part, Jean-Nicolas Marti, chef de la délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a indiqué que l’année 2019 a démarré dans des conditions d’insécurité particulièrement préoccupantes notamment dans les régions du centre. « Durant les 4 premiers mois de l’année, les violences se sont multipliées et ont atteint leur paroxysme avec l’attaque du village d’Ogossagou. Cette dégradation sécuritaire fait craindre la spirale de la violence et exacerbe les tensions communautaires qui ont déjà provoqué des déplacements de plusieurs personnes dans le centre et le nord du pays. Cependant, c’est dans ces conditions difficiles que le Mouvement Croix-Rouge et Croissant Rouge fait la différence : aujourd’hui, avec les volontaires de la Croix-Rouge Malienne, nous parvenons à fournir une assistance à des populations victimes des effets combinés du conflit », a-t-il dit. Il a précisé que la Croix-Rouge Malienne (CRM) est, et demeure le partenaire privilégié du CICR. Au cours de cette journée, il y a eu la présentation d’un sketch par les volontaires de la CRM et la prestation d’artiste. Les travaux de ladite journée ont été sanctionnés par une conférence de presse animée par Assitan Coulibaly, Mamadou Moussa Traoré et Nouhoun Maïga de la Croix-Rouge Malienne. Il ressort de cette conférence de presse que plus de 700 millions de FCFA ont été débloqués par la CRM pour porter secours aux vulnérables en 2018. Aux dires des conférenciers, actuellement, 500 kits abris sont en train d’être installés pour les nécessiteux et 23 projet-programmes sont actuellement en cours d’exécution sur toute l’étendue du territoire national. Par ailleurs, ils diront qu’un financement de près d’un milliard de FCFA est acquis pour subvenir en juin 2019 aux victimes du conflit intercommunautaire. Ne bénéficiant que 3,5 millions de FCFA par an de la part de l’Etat, la Croix-Rouge Malienne souhaite son inscription au budget national.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here