La CVJR sensibilise les victimes et les ODDH aux audiences publiques

Dans le cadre de la préparation des audiences publiques, la Commission Vérité Justice et réconciliation avec l’appui d’Avocat Sans Frontière Canada (ASF-Canada) a initié un atelier national de sensibilisation sur les audiences publiques.

Cet atelier s’étend sur trois (3) jours et a débuté le mardi 7 mai 2019 à Bamako dans la salle de conférence du Centre Abbé David TRAORE et a réuni les membres du groupe de travail sur l’organisation des audiences publiques, les représentants associations des victimes, de la société civile, des ODDH, les chefs d’antenne et les conseillers Appui.
L’objectif général de l’atelier de sensibilisation consistait à partager la méthodologie et la feuille de route des audiences publiques aux OSC, ODDH et associations des victimes afin d’établir des partenariats efficaces et d’échanger sur les critères de sélection des victimes.

Cet rencontre visait spécifiquement à Sensibiliser les OSC, les ODDH et associations des victimes sur l’utilité et l’importance des audiences publiques dans un contexte de justice transitionnelle ; partager avec les OSC, les ODDH et associations des victimes les quatre objectifs généraux des audiences publiques de la CVJR ; faire connaitre aux OSC, aux ODDH et associations des victimes la division thématique des audiences et les thèmes choisis ; associer les OSC, les ODDH et associations de victimes à l’identification des critères de sélection des victimes et enfin formuler des recommandations.

Sous l’égide du Président de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation, l’atelier a débuté respectivement par les mots de bienvenue de Madame Coulibaly Madeleine MAIGA Commissaire et coordinatrice du comité d’organisation des audiences publiques et le Chef de mission d’Avocat sans Frontières Canada au Mali qui ont tenu dans leurs allocutions à remercier les participants pour leur présence avant de préciser le contexte de l’atelier et mettre l’accent sur la nécessité d’un apport collectif pour la bonne réussite des audiences publiques. On note dans cette dynamique que la reconnaissance des souffrances des victimes constitue une forme de réparation d’où la nécessité pour les communautés de sensibiliser, mobiliser et encourager les victimes avant, pendant et après les audiences publiques.

Le discours d’ouverture a été prononcé par le Président de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation qui a tenu à rappeler les différentes crises que le Mali a connu à travers les coups d’Etats et rébellions. Ces événements ont selon le Président de la CVJR engendré des graves violations des droits de l’Homme. Le Président de la CVJR a rappelé que les audiences publiques ne constituent des audiences judiciaires. Elles portent de ce fait sur des thématiques suivant les types de réparation.

Au cours de cet atelier les participants ont beaucoup appris sur le mandat de la CVJR, l’importance des audiences publiques, les enjeux et défis de la participation des victimes aux audiences publiques, les critères de sélection des victimes et afin la méthodologie d’accompagnement de victimes.

Fsanogo/abamako.COM

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here