Relations avec les institutions de la République : Le ministre YAYA SANGARÉ à la cour constitutionnelle et au HCC

Le ministre de la Communication, chargé des Relations avec les institutions et Porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré, a rendu hier une visite de courtoisie à la Cour constitutionnelle et au Haut conseil des collectivités (HCC).

Ces rencontres avaient pour but de prendre conseil auprès de ces instituions, afin d’arriver à améliorer et à donner davantage de crédit et de crédibilité aux actions de nos différentes institutions. C’est dans ce cadre que la délégation ministérielle est arrivée à la Cour constitutionnelle, première étape de la visite. Là, le ministre Sangaré a été accueilli dans la salle d’audience par Mme le président Manassa Danioko, entourée des autres membres de la Cour.

Souhaitant la bienvenue à son hôte du jour, Mme le président de la Cour constitutionnelle s’est réjouie de l’initiative de la rencontre avant de saisir l’occasion pour évoquer les difficultés auxquelles son institution est confrontée dans l’exécution de sa mission.

Pour Mme Manassa Danioko, une Cour constitutionnelle doit être en conformité avec les réalités du moment. C’est pourquoi elle a émis le souhait de voir modifier le mode d’élection des membres de la Cour. Ce changement est nécessaire, a-t-elle estimé, pour le bon fonctionnement de l’institution. «Le président de la Cour constitutionnelle, une fois élu pour un mandat de sept ans, ne peut être révoqué. Pas même par le président de la République», a-t-elle décelé comme insuffisance.

Parlant des débats en cours sur la réforme constitutionnelle, elle a insisté sur la nécessité de revoir la Constitution de 1992 pour la stabilité même de notre pays.

Toutefois, l’appropriation de certains textes par les citoyens et les acteurs politiques est, de l’avis de Manassa Danioko, fondamentale pour surmonter des incompréhensions. Pour ce faire, Mme le président a évoqué l’existence à la Cour d’un programme pédagogique visant à expliquer aux populations le contenu de ces textes, qui ont, selon elle, été traduits dans douze langues nationales.

Concernant la prorogation du mandat des députés jusqu’au 30 juin prochain, Mme le président de la Cour constitutionnelle a déploré la non disponibilité, à l’époque, des documents administratifs à cause de la grève des magistrats qui serait l’une des raisons du report du scrutin. Face à ces grèves à répétition que connaît le pays, Mme le président souhaite que les arrêts de travail soient encadrés par la nouvelle Constitution, surtout la grève des magistrats.

Avant de prendre congé de la Cour constitutionnelle, le ministre Sangaré a remercié les membres pour leur travail au quotidien, conformément aux textes. Invitant les populations à prendre conscience de la menace qui pèse sur le Mali, il a rappelé que personne ne viendra développer le Mali à notre place.

Après cette étape de la Cour, le ministre Yaya Sangaré s’est rendu au HCC où il a eu un entretien à huis clos avec le président. A la fin de cette rencontre, Mamadou Satigui Sidibé a confié à la presse qu’il a apprécié la nomination de Yaya Sangaré à la tête du département en charge des Relations avec les institutions.

Il s’est dit convaincu que cela contribuera à l’amélioration des échanges entre le gouvernement et les autres institutions de la République, ainsi qu’avec les citoyens.

A l’issue de la visite, le ministre Yaya Sangaré a promis de faire tout son possible pour satisfaire l’ensemble des doléances formulées par ces deux instituions visitées.

Amadou B. MAIGA

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here