Contre la révision constitutionnelle: quatre anciens ministres d’IBK s’organisent autour d’une plateforme

Des leaders politiques maliens à savoir Oumar Ibrahim TOURE de l’Alliance pour la république (APR), Mountaga TALL du CNID-Faso Yiriwa Ton, Tièman Hubert COULIBALY de l’Union pour la démocratie et le développement (UDD) et Choguel Kokalla MAIGA du Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR) se préparent à lancer une nouvelle plateforme politique de contestation de la révision constitutionnelle. De sources bien introduites, dans la nuit du lundi dernier, une première réunion s’est tenue, dans ce sens.

Furieux, estime-t-on, de la composition du nouveau gouvernement de large ouverture consécutif à la signature l’accord politique de gouvernance ou ‘’de partage de gâteau’’, quatre responsables politiques, non moins anciens ministres du président Ibrahim Boubacar KEITA, se préparent à une fronde contre lui, à travers la création d’une nouvelle plateforme politique. Il s’agit notamment de Oumar Ibrahim TOURE et de Choguel Kokalla MAIGA.

Selon une source, sur le sujet Oumar Ibrahim TOURE a rencontré Choguel Kokalla MAIGA dans la nuit du lundi pour discuter notamment de la situation politique, sécuritaire du Mali. Ainsi, au cours de la rencontre, les deux personnalités politiques du pays ont discuté et approuvé la création d’une nouvelle plateforme politique différente de la Coalition des forces patriotiques (CoFoP) et du Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD).

À l’issue de la réunion de plusieurs minutes, a affirmé notre source, il a été convenu entre ses participants de travailler, d’ici au samedi prochain, sur les documents constitutifs et sur le nom à donner à ladite plateforme. Aussi, pour renforcer son rang, l’initiative sera élargie à des acteurs de la société civile et d’autres mouvements politiques désireux d’être membres.

Déjà, certains échos qui nous sont parvenus soutiennent que ce regroupement politique veut se fixer, entre autres, comme mission de défendre la constitution de février 1992 de notre pays. En clair, soutiennent nos sources, les membres de la plateforme politique en gestation veulent donner de la voix en s’opposant au processus de la révision constitutionnelle, à l’image notamment de Modibo SIDIBE et de Soumaila CISSE.

En dessous, il s’agit d’une bataille politique de positionnement après la mise en place du gouvernement de large ouverture suite à la signature de l’accord dudit politique. Ces leaders ne semblent pas apprécier le sort qui leur est réservé à la suite de la formation du gouvernement de large ouverture mis en place par le Dr Boubou Cissé.

Joins par nos soins le mardi dernier, le président de l’APR, Oumar Ibrahim TOURE, reconnait avoir rencontré Choguel Kokalla MAIGA, mais dans le cadre d’une entrevue entre frères, et il nullement pas été question de plateforme.

« C’est un parent. Aussi, nous sommes tous membres de l’APM. C’est dans ce cadre que j’ai rencontré Choguel Kokalla MAIGA. Tout naturellement, on a parlé de la situation du pays », a précisé M. TOURE.

En dépit de cette déclaration du président de l’APR, notre source persiste et signe : « la nouvelle de ladite plateforme n’est ni une simple rumeur ni une invention, mais je pense qu’ils ne veulent pas que l’information soit dans la presse. À ce stade aucun d’entre eux n’assumera sa participation à cette initiative ».

Egalement, selon notre source, les présidents du CNID-FYT et de l’Union pour la démocratie et le développement (UDD) respectivement Mountaga TALL et de Tièman Hubert COULIBALY sont annoncés pour en être membres.

Par Sikou BAH

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here