42è anniversaire de la mort du président Modibo Keïta : L’hommage de la nation à l’illustre homme d’état

Au nom du président de la République, le Premier ministre a sacrifié hier à la tradition bien établie du devoir de reconnaissance pour honorer la mémoire du premier président du Mali indépendant

La patrie se souviendra et est toujours reconnaissante à ses dignes fils, dit-on couramment. Cette conviction a encore été confirmée hier à la faveur de l’hommage que notre pays a rendu au Père de l’indépendance, feu le président Modibo Kéïta, décédé le 16 mai 1977.

Pour ce 42è anniversaire de la mort du président Modibo Kéïta, la tradition du dépôt de gerbe de fleurs sur la tombe de l’illustre homme d’Etat a été respectée. C’est en effet sous une fine pluie (un symbole ?) que le Premier ministre, Dr Boubou Cissé est arrivé au cimetière de Hamdallaye où se trouvaient déjà certains chefs d’institutions de la République, des ministres, les autorités politiques et administratives de la capitale.

A côté de ce parterre de personnalités, étaient également rassemblés les membres de l’Union malienne du Rassemblement démocratique africain (UM-RDA faso Jigi), ceux d’autres formations politiques, de la famille du président Modibo Keïta ainsi que de nombreux sympathisants.

C’est aux environs de 10 heures, dans une atmosphère empreinte d’émotion, que le chef du gouvernement a déposé la gerbe de fleurs sur la tombe du président Modibo Keïta. Juste après, il confiera être venu ici, au nom du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, pour rendre un hommage appuyé, mérité et celui de toute la nation entière à feu Modibo Keïta qui a été le premier président de la République du Mali.

«Le président feu Modibo Keïta nous renvoie ce sentiment d’appartenance au Mali, ce sentiment patriotique qui ont permis à ses compagnons et à lui-même de nous conduire à l’indépendance en 1960. Je pense qu’il a donné au Mali toute sa dignité et sa place dans le monde», a souligné Dr Boubou Cissé. Et le chef du gouvernement d’ajouter que c’est ce sentiment d’appartenance et ce sentiment patriotique qui doivent nous guider tous les jours, tous ensemble, pour faire face aux défis importants et complexes auxquels notre pays fait face.

«Nous devons nous donner la main, nous devons nous unir pour bâtir ce grand Mali dont le président feu Modibo Keïta a rêvé toute sa vie. C’est la raison pour laquelle le président m’a demandé de venir en son nom ici. C’est un jour de recueillement, c’est un jour de devoir de mémoire aussi», a détaillé le Premier ministre.

Dr Boubou Cissé a dit avoir une pensée très forte pour la famille de feu le président Modibo Kéïta, pour celles de tous ses compagnons de lutte et surtout tous ceux et toutes celles qui sont tombés sur le champ de l’honneur pour la dignité et la liberté du Mali.

L’événement pour lequel nous sommes là aujourd’hui, enchaînera le président de l’UM-RDA, Ibrahim Bocar Ba, c’est un devoir de mémoire par rapport à un homme et à ses compagnons. «Quand vous dites Modibo Kéïta, il faut aussi dire ses compagnons, il faut dire son devancier Mamadou Konaté. Aujourd’hui, c’est un devoir de reconnaissance et de mémoire pour un homme qui a vécu pour le Mali et qui est mort pour le Mali», a-t-il témoigné.

Pour étayer ses propos, Ibrahim Bocar Ba a indiqué que les problèmes que le Père de l’indépendance évoquait dans ses discours sont toujours d’actualité, faisant notamment référence à l’unité du pays, allant de Kayes à Kidal et de Nara à Sikasso ; à l’équipement de l’armée, au développement agricole, à l’industrie, etc. « Je crois que cet homme est pour nous un symbole, c’est en réalité un patrimoine de tous les Maliens», a lancé le responsable politique, invitant du coup générations actuelles et futures à suivre l’éthique léguée par Modibo Kéïta et ses compagnons. «Plus que jamais, sa vie est une leçon pour notre pays», a conclu M. Ba. S’exprimant au nom de la famille Daba Kéïta, Souleymane Kéïta, a d’abord affirmé que ce 16 mai est un grand jour. «Modibo Keïta est un homme symbole de l’intégrité, du patriotisme, le père des pionniers, le père des jeunes. Je suis très honoré par la présence du Premier ministre, des voisins, des sympathisants…», a-t-il remercié.

Rappelons que toujours dans le cadre de la commémoration du 42è anniversaire de la mort du président Modibo Kéïta, le parti UM-RDA (héritier politique de l’ancien président) a organisé hier vers 9 heures une marche funèbre qui est partie de la famille de feu Daba Keïta à Ouolofobougou pour s’achever au cimetière de Hamdallaye. Considéré comme une figure africaine marquante, Modibo Keïta fut président de la République du Mali entre 1960 et 1968.

Massa SIDIBÉ

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here