Mobilisation des recettes douanières annuelles de 689 milliards Fcfa : Le Directeur général Mahamet Doucara au front pour galvaniser les troupes

Aujourd’hui, l’ambition du directeur général des Douanes, l’Inspecteur général Mahamet Doucara, est de faire l’administration douanière un modèle de modernité au service de l’Etat et des usagers.

L’administration douanière doit mobiliser cette année 689 milliards de Fcfa. L’atteinte de ces objectifs demande l’implication de tous les agents de la douane. C’est pourquoi, le directeur général, Mahamet Doucara, a décidé de se rendre au niveau de différentes capitales régionales, notamment à Kayes et Sikasso afin de galvaniser ses troupes pour que cet objectif fixé par les autorités soit atteint au 31 décembre 2019. D’ores et déjà, les résultats sont très encourageants depuis son arrivée, il y a quelques mois seulement.

Cette visite aura permis au directeur général des Douanes de s’imprégner des conditions de travail de ces agents sur le terrain. Toute chose qu’ils ont appréciée à sa juste valeur. Puisqu’ils sont conscients des enjeux.

Pour cette visite, Mahamet Doucara était accompagné par ses proches collaborateurs. L’occasion était bonne aussi d’échanger avec les autorités politiques et administratives des localités visitées.

“L’année 2019 s’est installée avec sa gamme de défis à relever, malgré la persistance de certaines difficultés essentiellement liées à la crise sécuritaire. Pour relever ces défis, les hommes et les femmes qui constituent le personnel douanier doivent à l’unisson se serrer les coudes et travailler en symbiose aux fins d’atteindre les objectifs de recettes quantifiés assignés par les hautes autorités à travers le ministère de l’Economie et des Finances.

En 2019, notre pays attend de nous une réalisation de 689,1 milliards de Fcfa. Ce qui impose un quota mensuel de 57,4 milliards Fcfa. Les défis sont grands. Les efforts doivent donc être à hauteur des enjeux” dira le patron de l’administration douanière. Avant de préciser : “Nous inscrivant dans cette dynamique de réussir nos missions, nous avons dès notre installation, noué des contacts avec nos partenaires à savoir les opérateurs économiques, les syndicats, les commissionnaires en douanes agréés et donné des orientations précises à l’ensemble des responsables des structures pour une meilleure exécution des dispositions légales et réglementaires régissant nos activités. A la suite de mes prédécesseurs, nous devons poursuivre le grand chantier des réformes pour mieux nous adopter au nouvel environnement. Cette poursuite du vaste programme de réformes et de modernisation est fondamentale et se poursuivra au cours de l’année 2019”.

El Hadj A.B. HAIDARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here