Solidarité en ce mois béni de Ramadan : Le président IBK offre des denrées alimentaires à des associations musulmanes

Le président IBK offre des denrées alimentaires à des associations musulmanes

Pour la énième année consécutive, le ministre des Affaires religieuses et du Culte a remis, au nom du président de la République, une importante quantité de sucre et de riz à des associations musulmanes, à des chefs religieux de Bamako, le tout pour un montant de 30 millions Fcfa. La cérémonie de remise s’est déroulée le mardi dernier dans l’enceinte de la Maison du hadj de Bamako.

Autre le ministre des Affaires religieuses et du Culte, Thierno Amadou Oumar Hass Diallo, la remise de ses dons d’une valeur de 30 millions Fcfa s’est déroulée en présence du directeur de la Maison du Hadj, Hamza Maïga, et de nombreux bénéficiaires.

En tout, ce sont plusieurs tonnes de sucre et de riz qui ont été partagées à des associations musulmanes, à des leaders religieux et à des organes de presse.

Intervenant en premier lieu, le directeur de la Maison du Hadj s’est félicité de l’attention particulière que le chef du département porte aux questions religieuses du pays et surtout de sa disponibilité à être à leur écoute. “Ce don est le bienvenu surtout en ce mois de ramadan qui est un mois de solidarité, d’entraide et de pardon dans la religion musulmane. Nous vous invitons à transmettre nos remerciements au président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta pour cette action de solidarité”, a souligné le directeur de la Maison du Hadj.

Abondant dans le même sens, la porte-parole des bénéficiaires, la présidente de l’Union des femmes musulmanes du Mali (Unafem) a également remercié le président IBK et son ministre des Affaires religieuses. “Cela fait plusieurs années que le président IBK nous apporte cet appui. Et nous pouvons vous assurer que nos bénéficiaires sont vraiment dans le besoin et ces sucres et riz sont d’une importance particulière pour eux” témoigne la présidente de l’Unafem qui saisit cette occasion pour faire des bénédictions pour la stabilité du pays.

Le ministre des Affaires religieuses et du Culte a, quant à lui, rappelé que cela fait environ 6 ans que le président IBK appuie leur département pour pouvoir réaliser ce geste de solidarité en nature ou dans des enveloppes. “Le mois de ramadan est un mois de pardon, de partage et d’amour et nous devrons œuvrer quotidiennement pour cela et le geste du président de la République à votre endroit s’inscrit dans ce cadre” soutient le ministre Thierno Amadou Oumar Hass Hass Diallo qui invite, par ailleurs, les responsables religieux à prier pour la paix, la stabilité du pays. Le Ministre a rappelé que des donations similaires au nom du président IBK ont été faites dans plusieurs localités à l’intérieur du pays.

Kassoum THERA

THIERNO AMADOU OMAR HASS DIALLO, MARC :

“Le Mali est un pays musulman mais le Mali n’appartient pas qu’aux musulmans”

n marge de la remise de sucre à des associations musulmanes et à des leaders religieux, le ministre des Affaires religieuses et Culte, Thierno Amadou Omar Hass Diallo, a déclaré que l’islam est une religion d’entraide et de pardon. A ce titre, il a invité les associations musulmanes et les chefs religieux à mettre dans tous leurs messages l’accent sur le caractère d’entraide et de pardon de cette religion.

«Aujourd’hui, nous ne pouvons pas comprendre qu’un musulman tue un autre musulman jusque dans la mosquée ; qu’un musulman tue d’autres personnes de confessions différentes. Et dans la religion musulmane, il est clairement dit que quand vous tuez une seule personne, c’est toute l’humanité que vous tuez et quand vous sauvez une personne, c’est toute l’humanité que vous sauvez. Et le président de la République, S.E.M. Ibrahim Boubacar Kéita, vous invite à véhiculer ces messages dans la mosquée. L’islam est une religion de paix, de tolérance et non de haine et cela permettra de faire barrage à ceux qui veulent faire de l’islam une religion de haine, de violence et malheureusement qui sont en train d’agir au nom de l’islam» , a soutenu le Ministre.

“Ceux qui veulent qu’on coupe les bras, les pieds, lapident les gens, qu’ils sachent que nous n’avons pas connu cette histoire. Un bon musulman ne doit poser aucun acte qui indispose les gens. Il doit être surtout envié dans sa communauté à travers sa bonté, sa disponibilité car aucune personne ne va envier une religion qui tue les gens, incendie les mosquées”, a-t-il poursuivi, ajoutant que le prophète a toujours prôné le pardon.

Le Ministre a aussi regretté les insultes sur les réseaux sociaux. “Un jour, j’ai coïncidé à une prière de vendredi dans la Grande mosquée de La Mecque et l’imam ce jour-là a rappelé que dénigrer les gens sur les réseaux sociaux et dans les radios est plus grave que quand vous le faites verbalement car avec ces plateformes, ce sont des milliers et des millions de gens qui sont informés.

Aujourd’hui, sur ces plateformes et ces radios, les gens sont dénigrés à longueur de journée et par leurs frères musulmans et dans ces attaques, les parents, les personnalités du pays. Personne n’est épargnée”, dénonce-t-il.

Le ministre Thierno Amadou Omar Hass Diallo a saisi cette occasion pour inviter chacun en fonction de sa responsabilité sociétale de jouer sa partition pour un Mali en paix, juste. “Il ne revient pas au président de montrer la voie à suivre dans les foyers. Ce n’est pas le rôle du président mais du chef de famille. Ce n’est pas non plus le rôle du ministre, quand votre enfant sort avec un pantalon mal porté. Ce n’est pas le maire qui est responsable ou le commandant”. Il a invité ses frères musulmans à respecter les autres confessions religieuses.

Pour le ministre Diallo, le Mali est un pays musulman, mais le Mali n’appartient pas qu’aux musulmans. Cependant, il a regretté de nombreux actes de nos jours qui n’honorent pas notre pays. “Nous ne pouvons pas comprendre qu’un Malien tue son semblable, de surcroît à cause d’une moto, d’un téléphone”, déplore le Ministre.

Kassoum THERA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here