Mois de ramadan à Bamako : Le jeudi promo, toujours dans les esprits !

Durant les 12 premiers jours de ce mois de ramadan,  les jeûneurs  ont développé tous les comportements possibles afin de supporter la forte canicule qui s’abattait sur la ville des trois caïmans. Pratiquement à bout de souffle, ils ont été visités par la bonté divine le jeudi 16 mai. En ce jour, la ville a été arrosée très tôt le matin par une forte pluie, calmant ainsi l’ardeur de la chaleur. Sans peine, la communauté musulmane, a observé un jeune de grâce.

Une première depuis le début du mois de ramadan. Sans poussière encore moins de chaleur insupportable, les fidèles musulmans du Mali et particulièrement ceux de Bamako, ont  observé sans beaucoup de souffrance le jeûne  de ce jeudi 16 mai,  correspondant au 13ème    jour du mois de ramadan.

Bien avant ce jour, c’était presque de l’insupportable. La température journalière oscillait entre 45°C à 48°C.  A cette température, même ceux-là, qui n’observent pas le jeûne avaient du mal à vaquer aisément à leurs occupations. Attachés à leur religion, des fidèles ont toujours puisé dans leur foi des raisons suffisantes pour s’acquitter de leur devoir religieux, à savoir le jeûne.

Cependant pour faire face à cette forte canicule, les jeûneurs ne se sont pas limités aux comportements ordinaires. En faisant un tour dans la ville, il n’était pas rare de voir des fidèles en jeûne avec des serviettes mouillées sur la tête. Certains pour humidifier leur corps, pouvaient se laver plus de quatre à cinq fois par jour.

Au niveau des administrations, des agents par peur d’affronter la température de la ville, caractérisée par une forte canicule, préfèrent rester dans les bureaux afin de bénéficier de la fraicheur des climatiseurs, cela même après les heures de descente.

Dans les mosquées, les fidèles s’allongeaient sur le sol après les prières. Histoire de se reposer avant la prochaine prière, ou du moins avant la rupture du jeûne.

En effet, selon les constats depuis 1986, le Mali n’a jamais connu une telle période caniculaire aussi sévère. De même,  rarement un mois de ramadan  est tombé sur une période caniculaire.

Un jeudi promo !

« Mon  souhait le plus ardent est d’observer mon jeûne durant le reste du mois de ramadan sous le climat d’aujourd’hui » lance avec sourire, Boubacar Traoré, un jeune étudiant. Et d’ajouter en farçant : «  le jeûne d’aujourd’hui a été promotionnel ».

Promotionnel ou pas, le souhait  du jeune étudiant n’est pas le moindre des soucis de ses autres frères et sœurs jeûneurs. « Je me suis sentie très à l’aise dans l’exécution  de mes tâches ménagères aujourd’hui » souligne, Binta Coulibaly, avant d’entrer dans le Sotrama en destination de Lafiabougou, au niveau de la ‘’place Sotrama’’ du carrefour des jeunes.

Au niveau de la grande mosquée de Bamako, pour une des rares fois la vivacité à quelques heures de la rupture est bien constatable. «  Nous n’avons pas été trop épuisés aujourd’hui, vraiment Allah, nous a gratifié de sa clémence aujourd’hui » lance un fidèle, en train de faire ses ablutions.  Sans équivoque, les fidèles musulmans du Mali, particulièrement ceux de Bamako, ont jeûné avec moins de souffrance, le jeudi dernier. Plusieurs d’entre eux souhaitent poursuivent le reste du mois de ramadan sous un tel climat. L’homme propose, Dieu dispose !

 Par Mariam SISSOKO  

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here