Succès de l’opération ramadan de l’ASSEP : Trois questions à Bassidiki Touré, Pdt de l’ASSEP

Depuis son élection à la présidence de l’Association des Editeurs de Presse Privée au Mali (ASSEP), Bassidiky Touré, ne cesse d’impressionner, tant par sa détermination à veiller sur les intérêts des directeurs de publications, que par la pertinence de ses approches à relever les défis. Portant à cœur jour et nuit la cause de ses confrères dirpub et conscient de l’importance du mois béni de ramadan pour ceux-ci, le tout nouveau patron de l’ASSEP, investit de la confiance des partenaires, a pu réaliser son opération ‘’ un directeur de publication un sac de sucre’’. En tout il a mobilisé plus de 200 sacs de sucre pour l’ensemble des directeurs de Publications. Nous lui avons approché pour recueillir ses impressions. Lisez !

Sursaut : Dans le cadre du mois de ramadan, l’ASSEP procède à la remise d’un sac de sucre par directeur de publication, quelles sont vos réelles motivations pour cette opération ?

Bassidiky Touré : Cette opération est une vieille tradition au sein de notre association. Nous ne pouvions que la perpétuer. Elle répond à un esprit de solidarité de la part de la faîtière de la presse écrite à l’adresse de ses membres. Je dois rappeler que nous sommes dans le mois de carême. Il se symbolise par la mise en évidence de plusieurs valeurs auxquelles nous restons attachés à l’ASSEP. Voilà essentiellement, nos motivations dans le cadre de cette opération ramadan.

Je dois vous dire que l’association que j’ai l’insigne honneur de diriger est forte aujourd’hui de plus de 200 membres. Alors, nous sommes dans la logique de satisfaire ce nombre. Nos amis qui ont bien voulu nous soutenir, se manifestent progressivement.

Doit-on s’attendre à d’autres donations de votre part durant le mois de ramadan ou au-delà ?

BT : Oui. La distribution des sacs de sucre est la première étape de cette opération ramadan. À la fin, nous envisageons offrir de la viande aux directeurs de publication. Il s’agit à travers cette étape de permettre à nos mandants de passer une bonne fête. Plusieurs autres actions sont programmées pour apporter plus de bonheur aux directeurs de publication.

Avez-vous un appel à lancer à d’autres partenaires pour vous soutenir dans de telles initiatives ?

BT : Avant de lancer un appel, je saisis cette occasion qui m’est offerte pour remercier vivement nos partenaires qui ont accepté de réserver une suite favorable à nos sollicitations. Qu’ils reçoivent ici l’expression de notre profonde gratitude et notre vœu de les voir à nos côtés chaque année dans cette entreprise hautement symbolique et noble.

Propos recueillis par Fatoumata Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here