Interprétation des données météorologiques : Le Ccdp et Mali-Météo outillent les hommes de médias

La Maison de la presse a servi de cadre, le samedi 11 mai, à l’atelier d’information et de sensibilisation des communicateurs sur des informations météorologiques, organisé par le Ccdp (Cadre de concertation des directeurs de publication), avec l’accompagnement du ministère des Transports et la Mobilité urbaine, la BAD et Mali-Météo. C’était sous l’égide de Djibrilla Maïga, directeur général de Mali-Météo.

Le coordinateur du Cadre de concertation des directeurs de publication, Aboubacar Bany Zan, a, dans son intervention, insisté sur l’importance de la tenue d’une telle activité. « Elle intervient au moment où nous observons des bouleversements climatiques un peu partout à travers le monde dont les explications sur les causes et les conséquences relèvent de la seule compétence des spécialistes de la météo», souligne-t-il.

Cet atelier d’une journée sera l’occasion pour les hommes de médias de connaitre les missions, le fonctionnement et les grandes actions posées par Mali-Météo. Aussi, les journalistes sont-ils curieux de connaitre les causes de la grande chaleur. De l’avis du coordinateur du Ccdp, Mali-Météo réalise d’excellents travaux qui méritent d’être connus par le grand public. C’est pourquoi, le Ccdp entend s’investir pour contribuer à la vulgarisation de l’information métrologique.

Pour sa part, le DG de Mali-Météo, Djibrilla Maïga a déclaré que les phénomènes extrêmes (sècheresse, tempête de sable, inondation, des vagues de chaleur) sont accompagnés d’effets dommageables. Les décideurs politiques et le grand public ont tous, selon lui, besoin d’informations météorologiques et climatiques fiables. « Des programmes entiers, notamment les opérations de pluies provoquées, l’assistance aux usagers fluviaux, les prévisions météorologiques localisées, ont été initiés pour accroitre la production agricole, pastorale et piscicole et renforcer la sécurité du transport fluvial, qui restent des secteurs extrêmement sensibles », a-t-il expliqué.

Des informations utiles ont ensuite été délivrées par Mamadou Adama Diallo et Diabaté Fatoumata Sangho, tous ingénieurs à la Direction nationale de Mali-Météo. Ils ont assuré que les produits utilisés lors des opérations de pluies provoquées ne présentent aucun danger pour la santé humaine. Selon les deux panélistes, le taux de réussite des prévisions de Mali-Météo s’élève à plus de 85%.

A Sissoko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here