Protection des enfants: Save Children lance sa campagne « Stop à la guerre contre les enfants »

Elle vise à  offrir un cadre de mobilisation et d’actions aux acteurs en charge des droits de l’homme et singulièrement des droits de l’enfant, pour mettre fin aux violences dont sont victimes les enfants maliens dans les zones affectées par le conflit armé.

En vue d’informer l’opinion nationale, les acteurs humanitaires et ceux du développement sur les effets directs et indirects du conflit armé malien sur les enfants, l’Ong britannique, Save the Children, fidèle à sa tradition dans son combat pour la protection des enfants, a lancé jeudi 16 mai dernier à l’Hôtel Salam, sa nouvelle campagne dénommée « Stop à la Guerre contre les enfants », sous le parrainage de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH). La cérémonie était présidée par le Directeur pays de Save the Children, Amavi AKPAMAGBA, en présence du représentant de la CNDH, Mahamane Maiga, parrain de l’évènement, de la présidente du Parlement des enfants, Aldianabangou Mariam et plusieurs autres invités de marque.

Lancée officiellement ce jeudi, 16 mai 2019, la nouvelle campagne ‘’ Stop à la guerre contre les enfants’’ de Save the Children, au Mali, vise à « offrir un cadre de mobilisation et d’actions aux acteurs en charge des droits de l’homme et singulièrement des droits de l’enfant, pour mettre fin aux violences dont sont victimes les enfants maliens dans les zones affectées par le conflit armé ».

Le Directeur pays de Save the children, dans son intervention, a rappelé qu’en prélude du présent lancement, son organisation a publié le 15 février dernier, un rapport accablant sur la situation des enfants affectés par les conflits armés dans le monde. Selon lui, ce rapport, révèle que plus de 420 millions d’enfants vivaient en 2017 dans les zones concernées par les conflits, ce qui représente 1/5 enfants dans le monde. Selon Amavi AKPAMAGBA, le même rapport classe  le Mali parmi des 10 pays au monde où les enfants sont les plus affectés par les conséquences des conflits (ils sont au nombre de plus de 200 000).

Ces enfants sont victimes de violations graves telles les tueries et les mutilations, le recrutement dans les groupes armés, les violences sexuelles, les enlèvements, le refus d’accès à l’aide humanitaire et aux services sociaux de base tels que l’éducation et la santé, a-t-il expliqué. Il y a, aussi plus de 200 000 enfants maliens dans les zones affectées par le conflit armé, qui ne bénéficient pas de leur droit à l’éducation parce que leurs écoles ont été attaquées ou ont subi des menaces a t-il souligné.

Selon le directeur pays de Save the Children, cette campagne, est l’occasion d’informer et de sensibiliser non seulement l’opinion publique, mais aussi des parties prenantes au conflit malien, autour des 6 violations graves des droits de l’enfant. Elle se structurera sur trois piliers essentiels à savoir : la Sécurité ; la Justice ; et l’Aide pratique, a-t-il précisé.

Pour sa part, la présidente du Parlement des enfants, a formulé le voeu que la volonté des enfants soit associée dans le processus de suivi de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, la protection des espaces d’apprentissages et de loisirs des enfants, ainsi que la respect des normes et principes définis par le droit international.

La cérémonie a pris fin dans l’après-midi par une marche silencieuse et le dépôt de gerbe de fleurs au Mur des enfants à la Cite des enfants.

AMTouré

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here