Affaire Bouba Fane : L’Association Mali Dembé en marche a présenté ses excuses à la mosquée sunnite de Badalabougou, la plainte retirée

Démarchée par les responsables de l’Association Mali Dembé en marche, la commission des jeunes de la mosquée sunnite de Badalabougou a retiré leur plainte contre Bouba Fané. Une décision saluée par l’opinion pour la cohésion et le rétablissement de l’ordre social.

Quelques jours après la présentation publique des excuses des responsables, l’Association Mali Dembé en marche à l’endroit de la communauté musulmane notamment la mosquée sunnite de Badalabougou, la commission des jeunes a répondu favorable. Cette volonté d’apaisement des jeunes de la commission est une avancée notoire du dossier Bouba Fané mis à la disposition de la justice la semaine dernière.

Le mouvement de soutien au pouvoir, après avoir reconnu que leur président, Bouba Fané inculpé et incarcéré, a agi sous l’effet de la colère « La vérité est unique, je reviens là-dessus. Bouba Fané ne devrait pas agir ainsi. Il n’a pas su se maitriser. Et la commission de la mosquée de l’imam Mahamoud Dicko a raison. Personne ne cautionne la menace », reconnait le vice-président de l’Association Mali Dembé en marche, Cheickna Bathily, sollicitant de donner une chance aux mécanismes traditionnels.

L’Imam Dicko agit en homme de paix !

Pour un dénouement heureux de la situation et surtout le rétablissement de l’ordre social, l’Association Mali Dembé en marche avait sollicité l’imam de la mosquée, Mahamoud Dicko. Leader religieux, l’Association Mali Dembé en marche a présenté ses excuses à Dicko et espérait sur lui pour le retrait de la plainte. « L’Imam Mahamoud Dicko a agi en homme de paix. Et je remercie l’Imam Dicko pour sa clairvoyance. Depuis notre cri de cœur, il nous a beaucoup soutenus et les jeunes de la mosquée sont en train de travailler dans ce sens. C’est ça l’islam. La reconnaissance, le pardon après », rappelle-t-il. Selon lui, Bouba Fané est entre les mains de sa justice et il a compris les erreurs. « L’essentiel a été la compréhension du message par les jeunes de la commission grâce à l’imam Mahamoud Dicko », précise Yacouba Diakité, membre de l’association.

Pour lui, si Bouba Fané recouvre la liberté aujourd’hui, c’est le monde des humanitaires qui sera en honneur. « Il a réalisé un téléthon qui a couté 150 millions. Cette somme a été remise à l’État en guise de contribution à l’effort de guerre. L’orphelinat de Sébénicoro ASE Mali est appuyé par son association. Chaque mois de ramadan, il organise une rupture collective de jeûne. À cela s’ajoute l’évènement majeur, Sidafoot. Sidafoot est une activité sportive au service de la santé… »

Bréhima Sogoba

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here