Front politique : le parti RJS dément sa fusion à l’ADP-MALIBA

Le Comité directeur du parti Rassemblement pour la Justice Sociale (RJS) a tenu un point de presse, ce samedi 18 mai 2019, à la Maison de presse de Bamako en présence des cadres dudit parti. Ce point de presse était animé par M. Abdoulaye Traoré, secrétaire général du parti rassemblement pour la justice sociale (RJS).

Dans des explications du comité directeur du parti RJS, il est ressorti que les cadres du parti RJS ont été surpris d’un post fait sur les réseaux sociaux, le dimanche 12 mai 2019 par le Dr Bocari Diallo, président du parti RJS pour dire que sa formation politique ‘’parti RJS’’ s’est fusionnée dans l’ADP-Mali, à l’issue de son congrès à Koutiala.

Cette décision de fusion a été démentie par les membres du comité directeur du parti RJS. Selon M. Abdoulaye Traoré, secrétaire général du parti rassemblement pour la justice sociale, le comité directeur du parti a été désagréablement surpris d’apprendre sur les réseaux sociaux. M. Traoré a précisé que son comité directeur n’a pas été associé à cette décision qu’il n’a pas manqué de qualifier d’imposture. En tout cas, poursuit-il, ladite décision n’engage que son auteur, le Dr Bocari Diallo, non moins président du parti. Le conférencier a soutenu que le comité directeur considérait cette décision de fusion comme nulle et non effet.

L’animateur du point de presse a fait savoir que le Parti RJS ne peut être dissout qu’à travers un congrès convoqué spécialement à cet effet et réunissant au moins les délégués des 2/3 des sections du parti. Le secrétaire général, M. Abdoulaye a enfin rappelé que le Parti RJS est un parti politique, démocratique, populaire, patriotique et panafricaniste.

Aux dires de M. Traoré, cette décision du président Diallo n’est pas une première. Il avait décidé de faire sortir le parti RJS de la mouvance présidentielle après le premier mandat du président IBK à l’insu des cadres du parti.

Rappelons que le parti rassemblement pour la justice sociale a comme devise : «sans mensonge sans trahison ».

PAR SABA BALLO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here