Visite du ministre de la Justice dans certaines unités d’enquête : Me Malick Coulibaly insiste sur le respect strict des textes

Lundi dernier, le tout nouveau ministre de la Justice et de Droits de l'homme Me Malick Coulibaly s'est rendu dans certaines unités d'enquête et de police judiciaire de la capitale.
L'objectif de cette visite était, pour le ministre et sa suite de s'enquérir de conditions de travail des agents des unités d’enquêtes d'une part et de voir aussi si le droit des suspects est respecté.
Accompagné des membres de son cabinet et certains collaborateurs, le ministre Malick Coulibaly s'est rendu à la BIJ et au Commissariat de police de 3 e arrondissement.
Le ministre a relevé certaines difficultés à la BIJ qui sont, entre autres, les problèmes d'électricité, de matériels de travail. Il a promis d'apporter une solution à tous ces problèmes dans la mesure de ses possibilités.
Au Commissariat de police de 3e arrondissement, le ministre Coulibaly a trouvé le personnel bien sur place et qui respecte bien les textes. La preuve n’est qu’aucun prévenu n'avait dépassé 3 jours en garde en vue.
Me Malick Coulibaly a apprécié le respect des droits des prévenus par les éléments du Commissariat du 3e arrondissement.
Il a mis en garde les éléments de la police judiciaire qui ne feront pas bien le travail. Ils se verront retirer le titre d'officier judiciaire et seront sanctionnés.
Le ministre a souligné que son département enverra une circulaire dans les unités d'enquête dans laquelle il va insister sur le respect des droits des prévenus
Me Malick Coulibaly a félicité les unités d'enquête pour le travail qu'elles font quotidiennement malgré leurs maigres moyen
Il a déploré que certaines unités d'enquêtes ne disposent même pas de budget de fonctionnement, mais elles donnent le meilleur d'elles mêmes pour conduire les enquêtes. Et promis de saisir dans les prochains jours les procureurs, afin qu'ils instaurent une collaboration étroite avec ces unités d'enquête.
Me Coulibaly a instruit aux agents de police judiciaire de déférer devant les procureurs de la République tous les prévenus ayant fait 2 jours en garde de vue.
Seydou DIAMOUTENE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here