Assemblée nationale du Mali : La COFOP s’oppose à une seconde prorogation du mandat des députés et recommande la mise en place d’une « Assemblée constituante »

Dans un communiqué signé par Abdoulaye Amadou Sy en date du 22 mai 2019, la coalition des forces patriotiques (COFOP) a appelé toutes les forces vives de la nation à « empêcher » une nouvelle prorogation du mandat des députés. Elle suggère une assemblée constituante composée des représentants de tous les segments du peuple malien.

Le combat contre la propagation à nouveau du mandat des députés continue son bonhomme de chemin. Après le parti ADP-Maliba qui, à travers une déclaration de son président d’honneur, Aliou Diallo, s’est opposé à cette décision que le gouvernement compte prendre, c’est le tour de la COFOP, coalition créée suite à la première prorogation du mandat des députés, de sortir de son silence pour s’y opposer. Ce que cette coalition déplore, c’est le fait que le gouvernement ne pose aucun acte concernant la tenue des législatives à bonne date, cela à un mois de la fin de la 1re prorogation du mandat des députés qui était même mise en « cause ».
Comme elle l’a fait après la prorogation pour la première fois, la COFOP dénonce la violation de la constitution malienne à travers une quelconque prorogation du mandat des députés. Cette fois-ci, elle ne compte pas mener le combat seule, elle invite toutes les forces vives de la nation à s’opposer à une autre prorogation du mandat des députés.

« La coalition des forces patriotiques (COFOP) lance un appel vibrant à toute la classe politique, à toutes les organisations de la société civile, aux confessions religieuses, aux forces armées et de sécurité ainsi qu’à toutes les personnes de bonne volonté pour se joindre à elle et mettre tout en œuvre pour empêcher une seconde prorogation du mandat des députés », lit-on dans le communiqué de la coalition signé par Abdoulaye Amadou Sy, président des PUR.
Pour cette coalition, la situation que traverse le Mali ressemble à celle de 1968 qui a conduit à la « mise en congé de l’Assemblée nationale et l’instauration d’une délégation législative ».
La COFOP propose la mise en place d’une « Assemblée constituante »
Dans son communiqué, la coalition des forces patriotiques a clairement annoncé son opposition à une autre prorogation du mandat des élus nationaux. Elle propose au président de la République la mise en place d’une assemblée constituante.
« La COFOP est fondamentalement opposée à toute autre prorogation du mandat des députés après le 30 juin 2019 et engage le président de la République à mettre en place une assemblée constituante composée des représentants de tous les segments du peuple malien », précise-t-on dans le communiqué du 22 mai.

Cette constituante aura, selon la COFOP, pour rôle d’accompagner le président de la République et son gouvernement dans la gestion « harmonieuse et consensuelle » de la chose publique du Mali.
En tout cas, comme beaucoup d’autres formations politiques et des mouvements de la société civile, la COFOP semble être beaucoup déterminée à empêcher une seconde prorogation du mandat des députés.
Boureima Guindo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here