Coupe du monde U20, Panama-Mali 1-1 : Des aiglons à double visage

1


Après une première période presque parfaite, les champions d’Afrique en titre ont baissé de rythme au retour des vestiaires et ont été sanctionnés en toute fin de partie. On attend une réaction de l’équipe, dès demain contre l’Arabie Saoudite

Tout était parfait pour les Aiglons, du moins pendant toute la première période. Dominateurs des Panaméens dans tous les compartiments et dans le jeu (64% de possession de balle), les champions d’Afrique en titre ont logiquement débloqué le tableau d’affichage peu avant la mi-temps, grâce à Boubacar Konté.

Bien servi par Mohamed Camara, l’attaquant malien expédie une belle frappe à l’entrée de la surface qui heurte le poteau du gardien panaméen, Allen Marcos, avant de terminer sa course au fond des filets (39è minute). Auparavant, Lassana N’Diaye avait eu le but au bout des crampons, mais sa reprise a été miraculeusement détourné du menton par le dernier rempart des Canaleros (surnom de la sélection panaméenne, ndlr). C’est donc sur ce score à l’avantage des protégés du sélectionneur Mamoutou Kané «Mourlé» que les deux équipes regagneront les vestiaires.

A la reprise, on assiste à un autre match. Les Panaméens se montrent plus entreprenants, poussent les champions d’Afrique à la faute, surtout au niveau de la défense. Néanmoins, le capitaine Clément Boubacar Kanouté et ses coéquipiers résistent aux assauts de leurs adversaires et ne plient pas. Mais à trois minutes de la fin du temps réglementaires, le Panama obtient un penalty.

Une sentence qui sera transformée par le nouvel entrant Diégo Valanta (87è minute). Le coup est dur pour les champions d’Afrique en titre, mais sur l’ensemble de leur prestation en deuxième période, les Panaméens méritaient au moins le partage des points. D’une part parce que les Aiglons ont trop reculé au retour des vestiaires et d’autre part parce que l’équipe a perdu la bataille du milieu de terrain et manqué de percussion devant.

Ce résultat nul complique la tâche du sélectionneur national Mamoutou Kané qui ambitionnait de faire le plein dès les deux premières journées et se qualifier, avant d’affronter la France, grande favorite de la poule. Mais rien n’est perdu pour les champions d’Afrique en titre qui occupent la deuxième place du groupe avec un point, à égalité avec les Panaméens et derrière la France qui a dominé l’Arabie Saoudite 2-0. En plus, le calendrier est favorable pour la sélection nationale junior qui affronte l’Arabie Saoudite, lors de la prochaine journée, alors que le Panama se frottera à l’ogre français. C’est dire que la deuxième journée-prévue demain mardi- s’annonce cruciale pour les protégés de Mourlé qui doivent impérativement battre les Saoudiens pour garder intactes leurs chances de qualification pour les huitièmes de finale.

Contrairement au Mali et à l’Afrique du Sud (lourde défaite 2-5 face à l’Argentine), le Sénégal et le Nigeria ont réussi leur entrée en matière, en dominant, respectivement Tahiti (3-0) et le Qatar (4-0).

Souleymane B. TOUNKARA

Samedi 25 mai à Bydgoszcz stadium (Pologne)

Panama-Mali : 1-1

Buts de Boubacar Konté (39è minute) pour le Mali, Diégo Valanta (87è minute) pour le Panama.

L’équipe du Mali : Youssouf Koïta, Konan Arnaud, Fodé Konaté, Clément Boubacar Kanouté (cap), Abdoulaye Diaby, Sambou Sissoko, Boubacar Traoré, Mohamed Camara, Boubacar Konté, Hadji Dramé (Mamady Diarra, 71è min), Lassana N’Diaye (Mamadou Traoré, 76è min).

Sélectionneur : Mamoutou Kané.


Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here