Mamoudou Gassama et Mamoutou Diarra honorent la jeunesse : Leurs cas inspireront-ils d’autres ?

Mamoudou Gassama et Mamoutou Diarra sont deux jeunes maliens qui ont inscrit leurs noms en lettres d’or dans les annales de l’histoire de notre pays. Par leur bravoure, ils ont fait basculer leur destin et honoré le Mali. Gassama et Diarra ont sauvé des vies humaines d’une mort certaine dans deux pays différents, à savoir la France pour le premier et le Mali pour le second. Ironie de l’histoire, les deux actes de courage ont eu lieu au même mois de mai. Le premier, un 26 mai 2018 et le second, un 16 mai 2019. Qui sont ces deux jeunes hommes devenus célèbres en seulement quelques heures ?

Mamadou Gassama, né le 1er Janvier 1996 à Kayes en République du Mali, a escaladé un immeuble à mains nues, samedi 26 mai 2018 dans le 18e arrondissement de Paris, pour sauver un enfant de 4 ans suspendu dans le vide à un balcon. Cet émigré clandestin a vu sa vie basculé en quelques minutes de l’extrême pauvreté, à la célébrité et à l’opulence. Il est devenu une star interplanétaire et son acte lui a permis d’être non seulement naturalisé français, mais aussi et surtout d’être recruté dans le corps de sapeurs-pompiers. Son acte a été salué et récompensé par beaucoup de personnalités à travers le monde, du Mali au Brésil, des Etats-Unis à l’Inde, ainsi qu’à travers toute l’Europe. Son histoire exceptionnelle, et sa rencontre avec Emmanuel Macron, qui lui a ouvert la voie en le naturalisant et en lui octroyant un emploi, lui ont ouvert la voie du bonheur. Macron a été suivi par d’autres personnalités comme Donald Trump, Vladimir Poutine. En plus de ces hautes personnalités politiques, les stars du Ballon rond comme Samuel Etoo, et Zinedine Zidane ont également agi tout comme des artistes de renommée internationale comme Rihana. Mamoudou Gassama, le natif de Yaguiné dans la Région de Kayes, est le deuxième jeune, après Lassana Bathily, à avoir honoré tout un continent dans un pays à la fois anti migrant et xénophobe, qu’est la France.

Quant à Mamoutou Diarra, il n’a certes pas la célébrité de son homonyme, bien qu’il ait fait plus que lui, car il a sauvé neuf vies, il a lui aussi eu les honneurs de la République et a été décoré par le Président de la République, Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta, Grand Maitre des Ordres nationaux. IBK lui a décerné la médaille du « Sauvetage » pour avoir sauvé toute une famille de neuf membres du naufrage. Mamoutou Diarra, ce jeune étudiant en arabe et natif de la Région de Bougouni a sauvé 9 membres de sa famille dans les circonstances difficiles, lors des inondations dramatiques du jeudi 16 mai 2019 à NiamakoroDougoukôrô. Célébré en héros au cours d’une cérémonie solennelle dans l’après-midi du jeudi 23 mai 2019, dans la Salle des Banquets du Palais présidentiel de Koulouba. Mamoutou Diarra a été non seulement décoré, mais aussi et surtout, malgré son statut d’étudiant, sera recruté pour servir au sein des structures de la protection civile. Comme pour mettre la cerise sur le gâteau, le Président de la République lui a offert également un véhicule et a promis de lui faire quelque chose tenu jusque-là secret. Les plus intelligents devinent déjà la promesse du chef de l’Etat. C’est soit une maison ou une bourse d’études. Dans tous les cas de figure, le jeune Diarra mérite ses récompenses.

En somme, aux âmes bien nées, la bravoure n’attend ni le nombre d’années, ni les conditions sociales. MamoudouGassama et Mamoutou Diarra, deux jeunes maliens, viennent de voir leur vie basculer de l’Etat de l’extrême pauvreté à l’opulence en quelques heures. Ils sont aujourd’hui des repères et leurs exemples doivent inspirer plus d’un jeune malien. Ils doivent désormais servir de modèle au sein de la jeunesse malienne en perte totale de repère et mue seulement par la recherche du gain facile.

Youssouf Sissoko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here