Les habitants de Koigouma célèbrent avec l’ONU le retour de réfugiés maliens

Le 6 mai 2019, à Koigouma, à 55 kilomètres de Goundam, dans la région de Tombouctou, s’est déroulée une cérémonie pour accueillir 2 086 réfugiés maliens de retour de Mauritanie. Les communautés de Koigouma avaient fui le conflit qui a éclaté au Mali en 2012 et s’étaient réfugiées au camp de M’Bera, au sud de la Mauritanie.

Tenue en présence du Gouverneur de Tombouctou, du Sous-préfet, du Maire, du Chef du village, cette cérémonie a également vu la participation de représentants de haut niveau du Système des Nations Unies. Ainsi, la Cheffe de cabinet de la MINUSMA, le Chef de bureau de la Mission onusienne à Tombouctou, et la Représentante du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) au Mali, ainsi que des représentants d’autres agences des Nations Unies au Mali étaient aussi sur place, où l’accueil qui leur a été réservé était des plus chaleureux.

« Le premier pas que vous avez fait est celui du retour. Maintenant, nous commençons le travail ensemble », a déclaré la Cheffe de cabinet de la MINUSMA.

« Pour avoir un pays fort, il faut la réconciliation. C’est le rôle que la MINUSMA souhaite continuer à jouer. Les agences des Nations Unies, comme le HCR présent aujourd’hui, font un travail grandiose qui s’inscrit dans la durée, et nous sommes ravis de travailler en partenariat avec eux », a-t-elle poursuivi.

Riccardo Maia, Chef de Bureau de la MINUSMA à Tombouctou, a quant à lui souligné l’importance du retour qui symbolise l’appartenance et l’enracinement, et qui a un rôle clé dans l’établissement de la sécurité dans le nord du Mali.

Dans le cadre du suivi du retour de ces réfugiés, la Direction Régionale du Développement Économique et Social, en partenariat avec le HCR, procède à l’enregistrement des rapatriés à leur arrivée. Le HCR a pour mandat de coordonner l’action internationale pour la protection et l’assistance des réfugiés, demandeurs d’asile, apatrides et rapatriés. Le HCR a des responsabilités en matière de protection des personnes déplacées, ainsi que la recherche et la mise en œuvre de solutions durables aux problèmes des réfugiés.

La Représentante du HCR au Mali a félicité les réfugiés qui ont pris la décision de revenir dans la localité et a remercié leur pays hôte ces dernières années, à savoir la Mauritanie.

« Le HCR appelle à ce que les conditions soient réunies pour que les réfugiés reviennent et restent au Mali en sécurité et dignité. Pour ce faire, il faut continuer à œuvrer pour mettre en place les infrastructures socio-économiques adéquates », a-t-elle souligné.

Le gouverneur de Tombouctou a fait état de la période difficile que traverse le Mali et qui a entraîné le déplacement de personnes dans la sous-région. « Toutefois, de nombreux indicateurs suscitent l’espoir pour le retour des Maliens qui ont trouvé refuge dans les pays voisins. La mise en place des activités prévues par l’Accord pour la paix sont des activités qui ont besoin de la participation de nos frères et sœurs réfugiés », a-t-il conclu.

Les officiels ont recueilli les doléances des habitants de la commune, portant essentiellement sur l’accès à l’eau dans cette zone désertique. « Pour atténuer nos souffrances et bénéficier de la réinsertion économique, nos besoins se résument à l’eau car certains villages n’ont plus de points d’eau », a martelé le chef du village.
A travers ses projets à impact rapide d’un montant maximum de 50 000 dollars, et supervisés par la section Stabilisation et Relèvement, la MINUSMA a conduit plusieurs projets de forage d’eau autour du village. Désormais, l’accès à l’eau potable est une réalité pour la commune.

La Mauritanie est le pays frontalier du Mali qui accueille le plus de réfugiés maliens à ce jour : près de 57 000 sur un total de près de 137 000 réfugiés répartis entre la Mauritanie, le Niger et le Burkina Faso.

Bureau de la Communication Stratégique et de l’Information Publique de la MINUSMA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here