Accord politique de gouvernance : La jeunesse de l’UM-RDA s’approprie le contenu

Le bureau politique national des jeunes du parti Union malienne du Rassemblement démocratique africain (UM-RDA) a organisé, samedi dernier, au siège de la formation politique sis à Korofina-Nord une conférence débat sur l’Accord politique de gouvernance suivie d’une cérémonie de rupture du jeûne. La conférence, qui avait pour objectif de donner d’amples informations à la jeunesse sur le contenu de l’Accord politique de gouvernance, était animée par le président de l’UM-RDA, Dr Ibrahim Bocar Ba, en présence des membres du bureau politique national et de plusieurs autres invités.

Lors d’un exposé, Ibrahim Bocar Ba a expliqué le contenu de l’Accord politique de gouvernance signé le 2 mai dernier entre le gouvernement et plusieurs partis politiques de notre pays qui a abouti à la formation d’un gouvernement de mission.

Selon le conférencier, il est important pour chacun de s’approprier cet accord qui va régir pratiquement toute une année la manière dont chaque citoyen s’acquittera de son devoir. « C’est nous mêmes de la majorité qui avions souhaité qu’on puisse vraiment rassembler le plus de Maliens possibles dans le cadre d’une union sacrée pour que le pays puisse oublier tous les problèmes qu’on a les uns par rapport aux autres et de faire en sorte que nous unissions nos efforts pour que le Mali puisse résoudre les problèmes », a déclaré le président de l’UM-RDA.

Dr Ibrahim Bocar Ba a ensuite précisé que c’est dans cette optique qu’a été formé un gouvernement de mission avec des membres de l’opposition, estimant que cela apportera un plus. A ce sujet, il a ajouté que ces membres de l’opposition désormais présents dans le gouvernement sont de gros calibres au plan politique et technique, qui vont trouver d’autres comme eux aussi qualifiés pour résoudre les problèmes du pays.

Pour le dirigeant politique, l’intérêt de ce sujet est que les jeunes en particulier puissent savoir le contenu de l’Accord politique de gouvernance. Toute chose qui lui a permis de décortiquer les cinq chapitres de cet accord, notamment la formation du gouvernement, le problème du dialogue politique, celui du front social et les dispositions prévues dans le cadre d’un calendrier qui sera mis en œuvre.

« Il faut s’en approprier et apporter notre part de chemin. Nous, nous avons accompagné le président Ibrahim Boubacar Keïta par rapport à la seconde mandature et nous pensons que nous avons le devoir pas seulement de le faire élire, mais d’aider à sa réussite. Dans ce cadre là, nous pensons que le gouvernement de mission a un rôle essentiel », a-t-il souligné.

De même, selon le conférencier, le document préconise que la majorité et une partie importante de l’opposition puissent unir leurs efforts et rester solidaires. Il s’agit également pour les acteurs concernés, à en croire M. Ba, de faire en sorte que la révision constitutionnelle et le referendum puissent se tenir dans les meilleures conditions, mais aussi que le climat social soit apaisé.
« L’actualité du moment, c’est l’Accord politique que le gouvernement a signé avec les partis politiques de l’opposition et de la majorité. Donc, il était important que nous appelions notre président pour qu’il vienne nous expliquer le contenu de cet accord afin que nous puissions relayer l’information et bien informer nos militants par rapport au contenu, les tenants et les aboutissants », a déclaré le 1er vice président par intérim du bureau national des jeunes de l’UM-RDA Niafou Sissoko.

Alou Badra DOUMBIA

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here