Mines et énergie : Le Mali fait une production de 66,894 tonnes d’or en 2018

Cette information nous est parvenue lors de la revue 2018 des mines et énergie, tenue lundi 27 mai 2019 au Maeva Palace sous la houlette de Mme Lelenta Hawa Baba Ba, ministre des Mines et du Pétrole. Une 7ème du genre au cours de laquelle les participants ont évalué la mise en œuvre des politiques et stratégies sectorielles des secteurs de l’énergie et des mines.

Suivre et évaluer la mise en œuvre des politiques et stratégies sectorielles de développement des deux secteurs respectifs est l’objectif de l’atelier de revue sectorielle mines et énergie.

Celle de 2017, la 7ème, a été aussi une occasion pour les participants d’examiner les rapports sur la mise en œuvre du Budget-Programme, des projets et programmes et les indicateurs du Credd et ceux des ODD des deux départements afin de faire ressortir l’état des avancées constatées.

Au cours de cette revue, 21 projets et programmes en exécution pour une donation de 28 milliards 259 millions de F CFA étaient concernés, selon madame le ministre des Mines et du Pétrole.

Aux dires du ministre Lelenta Hawa Baba Ba, les principales réalisations dans le secteur des mines en 2018 ont porté sur la production aurifère, la recherche sur d’autres minerais et sur le pétrole. A l’en croire, le Mali a enregistré une production de 66,894 tonnes d’or dont 6 tonnes pour l’orpaillage au cours de l’année écoulée. En ce qui concerne la recherche, 141 autorisations d’explorations ont été octroyées, 87 permis de recherche attribués dont 4 pour la bauxite, 2 pour le fer, 7 pour le lithium, 2 pour l’uranium, précise-t-elle.

Quant au sous-secteur énergie, le ministre Lelenta affirme que des efforts destinés à assurer les besoins des populations se sont poursuivis en 2018. Des efforts qui ont permis de renforcer les capacités de production, l’extension des réseaux, la promotion de l’électrification en milieu rural et le développement des sources d’énergies renouvelables.

Comme perspective, madame le ministre affirme que le taux d’électrification sera amené entre 60 et 65%, conformément au programme présidentiel d’urgences sociales, d’ici 2023, contre 42% de nos jours.

Oumar SANOGO

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here