Sophie Pétronin : un chef d’Aqmi évoque une « possible libération »

e lueur d'espoir pour Sophie Pétronin, dernière otage française dans le monde. L'humanitaire est retenue entre le Sahara et le sahel par des jihadistes d'Aqmi (Al Qaïda au Maghreb islamique) depuis fin 2016 lorsqu'elle a été enlevée au Mali. Son fils, Sébastien Chadaud-Pétronin, se démène pour tenter d'obtenir sa libération, multipliant les déplacements sur place. De son côté, l'armée française affirmait encore récemment ne pas avoir d'éléments sérieux sur sa localisation.

Mais aujourd'hui, ses ravisseurs se disent ouverts à la discussion. Dans un entretien réalisé par France 24, un des chefs d'Aqmi évoque même une possible libération. Si le jihadiste réitère ses menaces contre les intérêts français au Sahel mais aussi sur le territoire français, il affirme qu’il est prêt à négocier et ne réclame plus de rançon mais propose un échange contre des jihadistes capturés et détenus dans différents pays du Sahel.

Arnaud Granouillac, un neveu de Sophie Pétronin, s'est dit soulagé sur RTL que les ravisseurs de sa tante ne "parlent plus d'argent" et évoque un prochain déplacement de Sébastien Chadaud-Pétronin pour tenter d'établir de nouveaux contacts en vue de la libération de sa mère.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here