«Les services de renseignement algériens sont en opération en permanence en Libye, en Tunisie et au Mali» contre Daech

0

Dans un entretien à Sputnik, Khaled Ziari, ex-officier supérieur algérien responsable de la lutte antiterroriste, a affirmé que l’armée et les services de renseignement de son pays avaient prévu depuis longtemps l’arrivée d’al-Baghdadi au Maghreb, et avaient mis en œuvre toute une batterie de mesures pour y faire face.
Des informations auraient été données par la coalition internationale anti-Daech* menée par les États-Unis à la Tunisie sur une probable présence d’Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l’organisation terroriste Daech*, en Libye. Les frontières tuniso-libyenne et algéro-libyenne ont été mises en état d’alerte, et les autorités des deux pays prennent très au sérieux la menace d’un éventuel redéploiement des groupes de cette organisation terroriste au Maghreb et au Sahel en général.

Pour ce qui est du cas de l’Algérie, ceci se greffe à la problématique des flux migratoires en provenance des pays du Sahel, dont l’impact sur la sécurité nationale a été relevé par les autorités algériennes depuis plusieurs mois.
Khaled Ziari, ex-officier supérieur à la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) algérienne, responsable de la lutte antiterroriste, a commenté pour Sputnik les mesures préventives engagées depuis longtemps par l’armée algérienne et l’ensemble des services de sécurités pour contrecarrer la menace de l’éventualité d’un redéploiement des groupes de Daech* au Maghreb et au Sahel.

«En réalité, l’armée algérienne [l’Armée nationale populaire (ANP), ndlr] est en alerte permanente depuis que le phénomène Daech* avait investi toute la région qui entoure l’Algérie», a déclaré l’ex-officier supérieur de le DGSN, précisant que «l’ANP n'a pas attendu les renseignements de la coalition anti-Daech*, pour prendre les mesures qui s'imposent».

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here