Mondial U20 : L’Argentine ne fait plus peur

Ce mardi à 18h 30, les Aiglons affrontent les sextuples champions du monde pour une place en quart de finale. Le sélectionneur malien, Mourlé est optimiste et annonce que l’équipe «va tout donner pour passer». Analyse des forces en présence

 Avec six sacres, l’Argentine est la nation la plus titrée de la Coupe du monde U20. Au total, les Argentins comptent 15 participations à la phase finale du Mondial, mais depuis 12 ans, la sélection argentine n’a plus atteint le dernier carré de la compétition, à fortiori soulevé le prestigieux. En 2011 en Colombie, le pays a atteint les quarts de finale, mais lors des deux dernières éditions (2015 et 2017) les Argentins sont tombés dès le premier tour et n’ont même pas pu atteindre les huitièmes de finale. En 2009 en Egypte et en 2013 en Turquie, l’Albiceleste est restée à quai et n’était pas présente à la phase finale. Ce rappel pour dire que si l’Argentine domine le Mondial U20 depuis le lancement de la compétition par la FIFA en 1977 (6 succès en 21 éditions), force est d’admettre que la tendance s’est inversée et que le pays de Lionel Messi ne fait plus peur à personne. Le parcours en dents de scie des Argentins lors du championnat d’Amérique du Sud de la catégorie qualificatif pour la phase finale du Mondial illustre parfaitement cette réalité. En effet, alors qu’ils avaient toutes les cartes en main pour remporter le titre de champion de leur zone, les joueurs de Fernando Batista se sont faits battre par le Brésil lors de la dernière journée de la compétition et ont dû se contenter de la deuxième place du classement. Heureusement, ils avaient déjà leur ticket du Mondial, sinon l’équipe allait rater la phase finale de cette 22è édition de la Coupe du monde U20.

Pour rappel, l’adversaire des Aiglons a commencé sa campagne polonaise par une nette victoire contre l’Afrique du Sud, battue 5-2. Lors de la deuxième journée, l’Albiceleste a signé un deuxième succès, cette fois contre le Portugal défait 2-0, une victoire qui a permis aux Argentins de valider leur ticket pour les huitièmes de finale. Mais lors de la troisième et dernière journée de la phase de poules, les sextuples champions ont plié devant les Sud Coréens (1-2). Ainsi, en trois journées, l’Argentine affiche un bilan de 2 victoires, 1 défaite, 8 buts marqués, 4 encaissés. Les Aiglons ont fait moins bien que leurs adversaires, en 3 sorties, ils ont enregistré 1 victoire, 1 nul et 1 défaite. L’équipe a marqué 7 buts et en a encaissé autant. Sur le papier, le rapport des forces penche donc du côté des Argentins, mais dans les matches à élimination directe, tout est possible à ce niveau et on ne peut jurer de rien. En tout cas, les Aiglons ont montré par le passé qu’ils peuvent dialoguer d’égal à égal avec n’importe quelle sélection et le capitaine Clément Boubacar Kanouté et ses coéquipiers n’auront pas de complexe face aux Argentins. Au contraire, les champions d’Afrique en titre savent qu’ils ont une carte à jouer et on peut compter sur eux pour faire honneur à leur réputation.

Après la défaite contre la France (2-3) au compte de la 3è journée de la phase de groupes, le sélectionneur national, Mamoutou Kané «Mourlé» a demandé à ses joueurs de vite tourner la page pour se concentrer déjà sur les huitièmes de finale, c’est-à-dire, le choc avec l’Argentine. «Mes impressions sont simples, je suis content parce que l’équipe s’est qualifiée en tant que deuxième du groupe E. C’est un point positif. Contre la France, la différence s’est faite au niveau de la préparation. Les Français sont ensemble depuis longtemps, mes joueurs n’ont pas une bonne préparation, ils ont fait ce qu’ils pouvaient. La qualification est bien méritée», a déclaré le technicien malien.

«On a raté des occasions en première période parce que les joueurs ont confondu vitesse et précipitation devant les buts, sinon on pouvait obtenir au moins le partage des points. Mais ce match fait désormais partie du passé, il faut tourner la page et se concentrer sur les huitièmes de finale. On va continuer à galvaniser les joueurs pour la suite de la compétition. Il faut améliorer la tactique de jeu, c’est-à-dire, les stratégies de jeu et la qualité de jeu. Les jeunes doivent jouer ensemble et éviter l’individualisme. Si on parvient à adopter une bonne stratégie et à jouer ensemble, on peut battre l’Argentine. Dans le football, rien n’est impossible. Je pense qu’on peut passer et on va tout donner pour atteindre notre objectif», a martelé le sélectionneur des Aiglons.

Outre Mali-Argentine, deux autres matches se disputent ce mardi : il s’agit du duel entre la France et les Etats-Unis et de l’explication 100% asiatique entre le Japon et la République de Corée.

Souleymane B. TOUNKARA

Aujourd’hui au stade de Bielsko Biala

18h 30 : Argentine-Mali

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here