Mondial U20 : Les aiglons en route pour les demies !

16

Auteure d’une prestation XXL, mardi en huitièmes de finale contre l’Argentine, la sélection nationale junior a toutes les cartes en main pour battre l’Italie, ce soir et se qualifier pour le dernier carré. Décryptage

Les sélections italiennes sont réputées pour leur solidité en défense et leur culture tactique. Les Azzurrini (surnom de la sélection junior transalpine, ndlr) du technicien Paolo Nicolato ne font pas exception à cette règle. Arrivés en Pologne avec le costume de vice-champions d’Europe, les juniors italiens ont bien négocié la phase initiale du Mondial, n’encaissant qu’un petit but en trois sorties (2-1 contre le Mexique lors de la première journée, Groupe B). En huitièmes de finale contre l’hôte de la Coupe du monde, ils se sont contentés d’assurer le service minimum, sans plus. Ainsi, depuis le début de la compétition, la sélection italienne n’a encaissé qu’un but et si les vice-champions d’Europe n’impressionnent pas dans la production du jeu, force est d’admettre qu’ils dégagent une culture tactique digne des grandes équipes.

Mais contrairement à la Squadra Azzurra (surnom de la sélection sénior de l’Italie, ndlr) qui n’a raté qu’une Coupe du monde en 60 ans, les Azzurrini ne comptent que six participations au Mondial U-20. Mais à chaque fois que les juniors italiens ont participé à la phase finale, ils y ont brillé. Ainsi, lors de ses quatre dernières Coupes du monde, la sélection transalpine a terminé dans le Top 8. Le meilleur résultat de l’Italie en Coupe du monde U-20 date d’il y a deux ans, en République de Corée : elle a fini troisième, après avoir perdu en demi-finale face à l’Angleterre, future vainqueur de l’épreuve, et s’être consolée avec le bronze contre l’Uruguay (0-0, 4-1 tab). L’attaquant vedette des Azzurrini s’appelle Moise Kean qui a été le premier joueur né au 21è siècle (il est né le 28 février 2000) à disputer un match de Ligue des champions d’Europe (novembre 2016) et à inscrire un but dans l’un des 5 grands championnats (mai 2017).

Voilà présenter brièvement l’adversaire que les Aiglons affrontent, aujourd’hui pour une place dans le dernier carré de la Coupe du monde, Pologne 2019. La rencontre promet une belle bagarre, avec d’un côté les Italiens avec leur football basé sur le «catenacio» et leur savoir faire tactique et de l’autre, les champions d’Afrique en titre avec leur football technique et physique.

Contrairement à leurs adversaires qui sont jusque-là invaincus et qui ont la défense la plus hermétique du tournoi, les protégés du sélectionneur Mamoutou Kané «Mourlé» ont été défaits (3-2 face à la France) et ont, surtout encaissé 9 buts en 4 matches. Mais les Aiglons ont fait le plein de confiance, lors de leur dernière sortie en huitièmes de finale contre l’Argentine et après cette prestation XXL face à l’Albiceleste, sans doute l’une des confrontations les plus spectaculaires de ce Mondial, les champions d’Afrique en titre sont désormais craints par tout le monde. En tout cas, si la logique est respectée, le capitaine Clément Boubacar Kanouté et ses coéquipiers devraient franchir le cap des vice-champions d’Europe et valider leur ticket pour les demies. Mais disons-le tout de suite, il n y a pas de logique dans le football, la seule chose qui compte, c’est la réalité du terrain.

-DEUX RENFORTS DE POIDS-Pour ce face à face entre les Aiglons et les Azzurrini, le sélectionneur Mamoutou Kané pourra compter sur le retour de deux cadres de l’équipe qui étaient absents contre l’Argentine pour cause de suspension. Il s’agit des deux milieux récupérateurs, Mohamed Camara et Fodé Konaté, dont on attend qu’ils apportent leur fraîcheur physique, après avoir raté les huitièmes de finale. L’autre atout des Aiglons sera le maestro Sékou Koïta. Leader incontestable de la sélection nationale, l’ancien joueur de l’USC Kita et frère cadet de Morimakan Koïta réalise un grand Mondial et focalisera, à n’en pas douter, l’attention du public, ce soir au stade municipal de Tychy. Une certitude : si le joueur de Wolfsberger AC (1ère division autrichienne, ndlr) tourne à plein régime, comme il le fait depuis le début du tournoi, il peut porter les siens et faire la différence avec les Azzurrini.
24h après l’explication entre le Mali et l’Italie, c’est-à-dire demain samedi, l’autre représentant africain, le Sénégal sera face à la République de Corée. Vice-champions d’Afrique, les Lionceaux sont invaincus depuis le début du Mondial et aborderont cette rencontre avec les faveurs du pronostic. Les deux autres affiches des quarts opposeront les Etats-Unis et l’Equateur, d’une part et d’autre part, la Colombie et l’Ukraine. Tous les anciens vainqueurs de la compétition ayant déjà fait leurs valises, Pologne 2019 verra un nouveau pays se hisser sur le toit du monde. Pourquoi pas le Mali ?

Souleymane B. TOUNKARA

LE PROGRAMME DES QUARTS DE FINALE
Aujourd’hui au stade de Miejski Widzewa
13h 30 : Colombie-Ukraine
Au stade municipal de Tychy
18h 30 : Italie-Mali
Samedi 8 juin au stade municipal de Gdynia
15h 30 : états-Unis-équateur
Au stade de Bielsko-Biala
18h 30 : République de Corée-Sénégal

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here