Pour renforcer le paysage politique au Mali : Le Mouvement républicain (MR) se veut un parti libéral pour un secteur privé fort et un Etat régalien

En prélude au lancement de ses activités prévu cet après-midi, le président du tout-dernier né des partis politiques au Mali, le Mouvement républicain (MR), Ainea Ibrahim Camara, a animé, le mercredi 5 juin dernier à la Maison de la presse, une conférence de presse pour expliquer aux hommes de médias les objectifs et l’idéologie de sa formation politique. Pour la circonstance, il avait à ses côtés plusieurs autres cadres du parti.

Pour le conférencier d’idéologique libérale, le Mouvement républicain est un mouvement politique malien qui prône un secteur privé fort et un Etat régalien à travers la décentralisation à l’échelle nationale et l’intégration sous régionale en vue de participer pleinement à la mondialisation.

De son point de vue, ces dernières années, l’insécurité est devenue un véritable problème au Mali. Car, dit-il, les attaques récurrentes des groupes armés rebelles et terroristes ont plongé le pays dans une crise sécuritaire très aigue faisant régulièrement de nombreuses victimes au sein de la population civile et des forces de défense et de sécurité maliennes.

“Après une analyse approfondie de la situation de notre pays, des patriotes, républicains et démocrates maliens de divers horizons, se fondant sur la nécessité d’une alternance politique, ont décidé d’unir leurs efforts en vue de contribuer à réhabiliter l’homme malien et à réconcilier la politique, la morale et l’éthique. A travers la mise en orbite du parti Mouvement républicain (MR), nous comptons proposer aux Maliens une alternative capable de réhabiliter la chose politique afin d’offrir au peuple malien de nouveaux espoirs”, a-t-il déclaré.

Selon lui, le Mali a besoin de nouveaux dirigeants crédibles, en qui la population aura confiance pour appliquer des programmes ambitieux de développement durable. Et de poursuivre que notre pays a également besoin d’une nouvelle armée nationale républicaine avec des critères de recrutement transparents basés sur le potentiel du futur soldat, plutôt que sur son patronyme, comme c’est malheureusement le cas dans la plupart de nos recrutements aujourd’hui.

Il propose également aux Maliens une autre manière d’appréhender, de discuter et de résoudre les problèmes de la nation à travers l’élargissement et la consolidation de la démocratie dans tous les domaines et secteurs d’activité, tout en prenant en compte les valeurs qui ont inspiré le vaste mouvement populaire de mars 1991. “Nous comptons instaurer un véritable Etat de droit garantissant une société de liberté, de justice et de progrès dans laquelle tous les citoyens bénéficieront de l’égalité de chance et de la solidarité nationale pour leur épanouissement, ainsi que la réalisation effective de la parité homme-femme.

Aussi, nous envisageons de promouvoir, par la libération des initiatives, un développement économique, social et culturel harmonieux de toutes les régions du Mali et veiller à une répartition juste et équitable du revenu national, à travers la moralisation et la modernisation de la vie publique afin de combattre la corruption, la mauvaise gouvernance, l’opportunisme, la médiocrité, le népotisme, le clanisme, le clientélisme, l’intolérance et l’exclusion”, a laissé entendre le président du parti MR.

Il a saisi l’occasion pour insister sur la nécessité d’œuvrer au renforcement de la cohésion sociale et de l’unité nationale par l’instauration d’un dialogue franc et sincère entre toutes les composantes de la société pour lutter efficacement contre la pauvreté.

Pour pérenniser une démocratie pluraliste, il proposera comme gage la création des conditions de l’alternance, à travers l’organisation d’élections libres, transparentes et crédibles.

“Le parti Mouvement républicain œuvre en faveur de l’unité d’action de toutes les forces patriotiques et démocratiques autour d’objectifs communs, à travers des alliances appropriées pour donner à notre pays son lustre d’antan”, a-t-il conclu.

Boubacar PAÏTAO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here