Majorité présidentielle: «ARP » sur les fonds baptismaux

Un autre regroupement politique vient de voir le jour au Mali. Dans un communiqué de presse en date du 6 juin 2019, le Président de l'alliance politique dénommée : Action Républicaine pour le Progrès (ARP), Tieman Hubert Coulibaly a informé l'opinion nationale et internationale de la création de ladite Alliance suivant procès-verbal d'Assemblée Générale constitutive en date à Bamako du 2 juin 2019.

Le Président précise que ladite Alliance se réclame de la Mouvance Présidentielle. « Notre objectif est d’être plus efficace dans notre soutien et notre accompagnement et surtout d’affirmer notre identité », a déclaré Tieman Hubert Coulibaly.

Selon le communiqué de presse, l'alliance politique dénommée : Action Républicaine pour le Progrès « ARP » est un regroupement composé des partis politiques, associations et mouvements. Il s’agit de l’Union pour la Démocratie et le Développement « UDD» ; du Mouvement Pour le Mali «MPM», des Forces Alternatives Pour le Changement « FAC » ; du parti malien pour la démocratie sociale «PMDS» ; du Mouvement Mali Emergence « MME » ; de l’Union pour un Mouvement Populaire de Changement «UMPC» ; de l’Union des Patriotes pour la République «URP» ; de l’Association Jeunesse et Alternance «AJA» ; du Parti pour le Peuple Malien «PPM» et de l’Alliance pour la Promotion et le Développement du Mali «APDM-Equité ». Ainsi, le président de ce regroupement politique, Tieman Hubert Coulibaly a informé l'opinion nationale et internationale et tous les militants, membres et sympathisants desdits partis, associations et mouvements de la création de ladite Alliance suivant procès-verbal d'Assemblée Générale constitutive en date à Bamako du 2 juin 2019.

Le Président précise que ladite Alliance se réclame de la Mouvance Présidentielle. « Cependant, tous les partis, associations et mouvements membres déclarent leur démission de tout autre groupement politique auquel ils appartenaient, à compter de ce jour 6 juin 2019 », souligné le communiqué du président de ARP. Aussitôt crée, l’ARP a signé l’accord politique de gouvernance, le vendredi 7 juin dernier. Au cours de cette cérémonie de signature, le président de l’ARP, Tieman Hubert Coulibaly a indiqué que son regroupement permet de mobiliser efficacement. « Notre objectif est d’être plus efficace dans notre soutien et notre accompagnement et surtout d’affirmer notre identité », a-t-il dit.

Avant d’ajouter que l’agenda politique est très chargé à savoir la question des réformes administratives et institutionnelles, la question du dialogue politique inclusif. « Nous estimons qu’étant à la croisé des chemins, il est important que toutes les identités s’affirment. Même si nous appartenons tous à la majorité, il y a des moments dans la vie des nations où il faut que les positions soient claires, qu’elles s’affirment afin que l’adhésion populaire puisse être cohérente pour que les difficultés qui assaillent aujourd’hui le Mali auxquelles le gouvernement fait face et qu’il ne peut pas résoudre sans l’aide efficace des acteurs politiques, il faut que cela se passe de manière claire et affirmée », a commenté Tiéman H Coulibaly. Même si le communiqué de l’ARP ne dit pas clairement, il faut signaler que ladite alliance est composée par la majorité des partis politiques qui ont quitté l’Alliance Ensemble pour le Mali (EPM) pilotée par Dr Bocary Tréta du RPM (Rassemblement pour le Mali).

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here