Le Chérif de Nioro aux dirigeants de L’ADP/MALIBA : « Je suis pour tout ce qui va pour l’apaisement le Mali, même le faux »

En visite chez le Chérif de Nioro, Mohamed Ould Cheikna Hamallah Haïdara dit Bouyé, les présidents d’honneur et du comité exécutif lui ont exposé la vie de leur parti mais aussi de la nation pour laquelle leur hôte a déclaré qu’il y a des raisons d’espérer malgré la crise.
La délégation conduite par le président Aliou Diallo a atterri à Nioro aux environs de 13 h à bord d’un avion TZ-MAB. Elle a été accueillie par les militants et la famille chérifienne.

A 14 h la délégation a rencontré le très respecté Bouyé Haïdara. Les échanges ont porté, entre autres, sur le problème entre le président d’honneur et le président sortant du parti, les assises du 2e congrès du parti et la prorogation du mandat des députés de l’Assemblée nationale.

Le président Diallo a remercié le Chérif pour sa gratitude envers sa modeste personne et son soutien indéfectible envers le parti. Evoquant la crise entre lui Amadou Thiam et Sory Ibrahima Traoré, il a fait savoir au très respecté Bouyé que c’est un problème d’intérêt personnel et que chacun d’eux avait un agenda caché.

Il a affirmé haut et fort qu’il remettait à chacun d’eux une somme mensuelle en tant que responsables du parti pour leur permettre de vivre décemment. C’est ainsi qu’il remettait chaque mois 3 millions de F CFA à Thiam et 2 millions de F CFA à Sory Ibrahima Traoré, le secrétaire général sortant du parti. Nonobstant cela, ces deux camarades se permettaient de diffuser des communiqués à son insu au nom du parti en faveur du PM sortant SBM et de son gouvernement.

A maintes reprises ils ont été mis en garde mais ils ont toujours récidivé contre toute attente. M. Thiam, n’ayant malheureusement pas compris le message, persistait dans la diffusion des communiqués avec la complicité de M. Traoré. C’est ainsi que les subventions ont été suspendues en février 2019. Dès lors les frustrations ont commencé. C’est alors qu’une procédure judiciaire a été engagée contre eux.

Une ligne anti-IBK

« Le choix de Youba Bah pour conduire les destinées du parti n’est pas un fait du hasard, c’est un fidèle croyant, un fils à vous et qui jamais ne trahira votre confiance et aussi celui du parti », a fait valoir Aliou Diallo.

Le 3e sujet abordé avec le Chérif fut celui de la prorogation du mandat des députés. Le président d’honneur a fait savoir à Bouyé Haïdara que le parti a proposé au gouvernement la formation d’une Assemblée constituante avant l’organisation des élections législatives.

Beaucoup de leaders politiques, selon lui, partagent cette idée. Cette Constituante sera formée en raison du pourcentage obtenu lors de la dernière présidentielle. « Nous sommes contre la prorogation du mandat des députés pour une année », a dit le candidat de la Nouvelle Indépendance.

Parlant de la question sécuritaire, il a informé le Chérif des tueries dans la nuit de dimanche 9 juin à lundi 10 juin qui ont coûté la vie selon le communiqué radiodiffusé à 95 personnes et fait des portés disparus. Le Chérif a tout écouté avec une oreille attentive et a fait des bénédictions pour toutes les victimes des atrocités. Et d’ajouter : « Tout ce qui va pour l’apaisement du Mali, même si c’est du faux, je suis pour cela ».

Sans ambages, il dit avoir rappelé toujours que le régime a montré toutes ses limites. Selon lui une chose est claire : ce pays se relèvera par la grâce de Dieu et de Cheikna Hamallah. Il dit rester toujours disponible pour l’avenir et le devenir du Mali et qu’il reste toujours dans sa position s’agissant de ce régime.

Propos recueillis par Cheickna Dibassi (correspondance)

Source : Notre Printemps

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here