La population enfin écoutée: Le siège du G5 Sahel bientôt délocalisé hors de la ville de Bamako

S’achemine-t-on encore vers un nouveau déménagement du siège du G5 Sahel ? C’est la lecture que l’on peut faire après la dernière manifestation tenue vendredi, 14 juin 2019, à Bamako. Visiblement, les autorités ont pris la mesure de la chose. Car à la suite cette manifestation, le Premier Ministre a envoyé un émissaire pour rencontrer les responsables du quartier de Badalabougou, leur demandant de sursoir à toutes manifestations de quelque nature que ce soit, à faire partir le G5 Sahel. La même source nous rapporte que le Premier ministre a annoncé que des mesures sont en train d’être prises pour délocaliser ce siège dans une zone militaire.

Les Bamakois peuvent désormais se sentir soulagés de la réaction, quand bien même tardive, des plus hautes autorités du pays. Les cris des populations contre l’installation du siège du G5 Sahel en plein cœur de la ville de Bamako semblent porter leurs fruits.

En effet, Apprend-on, qu’après la manifestation qui a eu lieu le vendredi 14 juin 2019 dernier, au cours de laquelle les manifestants ont été gazés et bastonnés jusque dans les familles, faisant plusieurs blessés, les plus hautes autorités du pays ont enfin tiré les enseignements qu’il faut. A la suite de cette manifestation, le Premier Ministre Boubou Cissé aurait envoyé un émissaire auprès des responsables des manifestants contre l’installation du siège à Badalabougou. Une rencontre au cours de laquelle l’émissaire aurait fait part aux manifestants de la volonté des plus hautes autorités du pays de satisfaire aux revendications des populations. Les autorités réfléchissent aux mesures pour délocaliser le siège de la force conjointe du G5 Sahel, installé en plein cœur de la ville. Ils pensent délocaliser le siège hors de la ville de Bamako dans une zone militaire choisie par l’Etat-Major.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here