Nouvelles attaques au centre : Moussa Mara invite les autorités à mesurer l’ampleur de la crise

L’ex-Premier ministre Moussa Mara déplore les attaques incessantes contre des civils au centre du Mali. Il les condamne avec la dernière énergie. « Après Koulogon, Ogossagou, Sobame, 40 personnes ont perdu la vie dans les villages de Yoro et Gangafani dans le cercle de Koro », précise Moussa Mara sur sa page Facebook le mardi 18 juin dernier. Il termine par s’interroger : quand est-ce que cela va s’arrêter ? Quand est-ce que nos autorités vont enfin mesurer l’ampleur de la crise au centre ? Il adresse enfin ses condoléances aux disparus et souhaite prompt rétablissement aux blessés.

Visite du nouveau ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique au CENOU : Famanta donne des orientations à la structure universitaire
Mardi 18 juin 2019, la salle de conférence du Centre national des œuvres universitaires (CENOU) a servi de cadre à une rencontre entre le nouveau ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le professeur Mahamadou FAMANTA, et les agents de ladite structure. Cette visite du ministre s’inscrit dans le cadre d’une prise de contact avec les structures sous tutelle avec comme objectif de s’approprier de leurs conditions de travail, lit-on sur la page du CENOU. « Au cours de cette rencontre, le directeur général du CENOU, le Colonel Ousmane DEMBELE, a rappelé les missions du centre et a fait un bilan des activités réalisées et en cours et des perspectives pour les années à venir », précise-t-on dans le communiqué de la cellule informatique et communication du CENOU. M. Famanta a tenu à donner des orientations à cette structure afin de la permettre d’aller plus loin dans ses activités. Selon ses propos, cette structure universitaire peut compter sur son accompagnement pour le bien-être des étudiants.

Rencontre entre les Maliens de l’extérieur
Mardi 18 juin dernier, les représentants des Maliens de l’extérieur au CESC ont tenu une séance de travail ayant pour objectif de faire le débriefing de la session du CESC et de présenter les rapports de missions de supervision de renouvellement des bureaux de la France et de l’Italie, lit-on dans une déclaration sur la page des Maliens de l’extérieur.

Hadj 2019 : La formation des pèlerins commencée lundi dernier
La formation des pèlerins pour le Hadj 2019 a commencé. Cela depuis lundi 17 juin 2019 avec l’ouverture officielle de sessions de formation pour les pèlerins des filières gouvernementales et privées à la Maison du Hadj. C’était sous la présidence du Délégué général pour la campagne du Hadj 2019, M. Ibrahima DIABY, conseiller technique au ministère des Affaires religieuses et du Culte, lit-on dans un communiqué sur la page de Ministère Actu.
À cette occasion, M. DIABY précisera : « Cette première session couvrira un total de dix-huit heures, réparties sur deux journées par semaine, chaque séance devant durer trois heures d’apprentissage par jour ». Il poursuit en indiquant : « Ces journées hebdomadaires de formation se dérouleront tous les samedis et les mercredis ». À ses dires, une formation générale de six jours est également prévue. Celle-ci interviendra à la veille du départ des pèlerins pour l’Arabie Saoudite.
Lors de ces différentes sessions, les grandes thématiques qui seront abordées sont entre autres : la connaissance de l’Islam, la prière et les conditions de sa validité, les rituels du Hadj et de l’Oumra, les formalités administratives, des conseils généraux pour les pèlerins, la mémorisation de quelques sourates et invocations.

Sécurité : L’armée malienne sevrée du financement de l’Union européenne
Dans une publication de Financial Afrik le mardi 18 juin 2019, l’UE suspend son aide financière à l’armée malienne pour faute de traçabilité dans la gestion des fonds. En tout cas, c’est ce qu’a déclaré le chef de la coopération de l’Union européenne au Mali, Geza Strammer. Dans cette publication, M. Strammer explique : « Quand on finance un programme de l’État, l’argent est directement versé dans le compte du trésor public. L’Union européenne n’a alors aucune possibilité de toucher à ladite somme. Mais quand on évalue et que l’on se rend compte que le programme n’a pas été exécuté convenablement en ce moment, on peut décider de suspendre notre financement en faveur dudit programme ».

Mali – Attaques à Yoro et Gangafani (17 juin 2019)
La France condamne avec la plus grande fermeté les violences commises lundi dans les villages de Yoro et de Gangafani, dans la région de Mopti, qui ont fait de nombreuses victimes civiles.
Elle adresse ses condoléances aux familles et proches des victimes. Elle se tient aux côtés du Mali dans cette épreuve.
Source : Ambassade de France au Mali

Cheick Harouna Sangaré se désolidarise des démissionnaires
Cheick Harouna Sangaré, président du MUM déclare ne pas avoir été informé de la rédaction de la lettre de démission. Par conséquent, il n’est pas solidaire à cette décision. Mieux, « je reste membre de l’EPM malgré les difficultés que nous traversons », a-t-il réagi sur sa page Facebook. Il invite par ailleurs opposition, majorité et société civile à se donner la main pour sauver le Mali.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here