Arouna Modibo Touré, Ministre de la Jeunesse et des Sports: Continue ta longue et lourde tâche…

Le nom du ministre de la jeunesse et des sports, Arouna Modibo Touré sera gravé dans la mémoire collective des acteurs et des amateurs du ballon rond pour l’éternité pour avoir été le principal artisan de la fin de la crise du football malien le 15 juin dernier. Depuis ce succès éclatant inespéré, les commentaires et hommages ne cessent de fuser partout même si cela n’est pas du goût de certaines personnes qui se plaisent dans la crise.

La nomination de Arouna Modibo Touré comme ministre de la jeunesse et des sports dans le gouvernement du Dr Boubou Cissé le 5 mai 2019 avait suscité des inquiétudes sur la capacité de l’homme pourtant du sérail sportif à réussir où certains ministres considérés comme meilleurs, avaient échoué. Mais c’était mal connaitre la baraka et le sens patriotique de ce jeune ministre à l’allure trompeuse. Après seulement un mois et dix jours à la tête du département, Arouna Modibo Touré s’est avéré être cet homme providentiel que le président de la république, Ibrahim Boubacar Keita cherchait depuis plus de quatre ans, date du début de la crise aigue.

Pour preuve sa méthode et son humilité inouïe, loin des caméras et des trompettes auprès des protagonistes de la crise pour trouver une issue heureuse de cette crise, a porté ses fruits le 15 juin 2019 à la grande surprise même des émissaires de la FIFA et de la CAF particulièrement à Jacques Anouma qui s’est pas empêché de demander le secret de l’incantation du ministre Touré. Depuis cette date du 15 juin 2019, les commentaires et les hommages ne cessent de fuser partout pour magnifier le succès obtenu par le ministre de la jeunesse te des sports. Mais hélas cela n’est pas du goût de certaines personnes qui se plaisent dans la crise qui ne sont qu’en réalité des prédateurs de notre sport roi.

On comprend que cela les énerve du fait que c’est Arouna Modibo Touré qui est ait reçu ce joli coup. Mais eux ne comprendront pas du fait que le président de la république, Ibrahim Boubacar Keita ne ne puisse pas leur faire confiance. Ce succès enregistré par ce jeune ministre n’est pas une surprise pour être un homme du sérail sportif. Pour ceux qui ne le savent pas Arouna Modibo Touré fut un pratiquant du judo, du taekwondo avant de devenir dirigeant de sport notamment en football et en bras de fer. Il fut aussi membre du comité exécutif du Djoliba, de la fédération malienne de football et de la ligue de football de Bamako.

On ne pourrait pas dire autant de certains qui n’ont connu qu’une seule discipline notamment le football tout simplement parce qu’ils ne vivent que cette discipline. Comme disait Conficus « l’homme supérieur ne se tourmente ». C’est dire que l’actuel ministre ne doit pas répondre à ceux qui l’en veulent tout simplement il a réussi à mettre fin à la grave crise où les religieux, les femmes, les jeunes, les dirigeants sportifs, les Députés, la FIFA et la CAF ont échoué pendant plus de quatre années. La seule préoccupation du monde sportif malien c’est que le ministre Touré continue sa longue et lourde tâche dans la voie de la stabilité, du développement et du bonheur du sport malien et du football en particulier.

Si le Mali a connu les meilleurs ministres de la jeunesse et des sports depuis 1960, Arouna Modibo Touré en est le plus meilleur. Il ne fait aucun doute que le nom de l’actuel ministre sera gravé dans la mémoire collective des acteurs et des amateurs du ballon pour l’éternité. Bref si cet amoureux de sport était face à l’histoire au moment de sa nomination, il est aujourd’hui totalement dans l’histoire depuis le 15 juin 2019. En réussissant à obtenir la fin de cette crise interminable, ce pratiquant d’art martial vient d’honorer la jeunesse qui doit être fière de lui. Outre cette fierté pour la jeunesse, ce mérite doit uniquement revenir au président IBK de faire confiance à la jeunesse en plaçant son second mandat sous le signe de cette couche sociale.

Sadou Bocoum

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here