Groupe parlementaire ‘’le Renouveau’’: ni avec l’opposition ni avec la majorité

L’Assemblée nationale a pris acte, hier jeudi, de la création d’un nouveau groupe parlementaire appelé le « Renouveau ». Il est composé de 10 députés de partis politiques et d’idéologie différents. C’est pourquoi il est pour le moment difficile de déterminer la position de ce groupe parlementaire par rapport à l’opposition et à la majorité présidentielle. Selon l’un des membres de ce groupe, cette précision sera clarifiée dans les jours à venir.

Lors de sa plénière de ce jeudi, l’Assemblée nationale a été officiellement informée de la création d’un nouveau groupe parlementaire dénommé le « Renouveau » malgré l’opposition du président du parti du Perroquet, Oumar Ibrahima TOURE. En effet, dans un communiqué, le président de l’Alliance pour la république (APR) s’est opposé à la formation de ce groupe parlementaire qui enregistre dans ses rangs un de ses élus, parce que n’ayant pas été informé de la décision. Ce nouveau groupe parlementaire est composé des députés qui ont été isolés à la suite des transhumances politiques et de la reconfiguration des groupes parlementaires au sein de l’Assemblée nationale.

De quoi s’agit-il réellement ? D’un côté, les députés de l’ADP-Maliba ont perdu leur groupe parlementaire après le départ de trois des leurs au parti de l’ancien Premier ministre Soumeylou Boubèye MAIGA. Avec ces adhérents nouveaux, l’ASMA a pu constituer son groupe comprenant 16 députés. Quant au parti CODEM, sa frustration remonte aux démissions de certains de ses élus qui sont allées créer le parti le Mouvement pour le Mali (MPM). Les élus de la CODEM ne souhaitant plus travailler avec le groupe Alliance pour le Mali (APM) parce que dirigée par un des cadres qui ont trahi le mandat du parti ont préféré s’associer avec ceux de l’ADP-Maliba.

« Nos députés ont préféré faire alliance avec le diable que de se laisser représenter par ceux qui ont trahi le parti. Parce que le groupe APM, dont ils étaient membres, est dirigé par quelqu’un qui a trahi le mandat de la CODEM », nous a expliqué un responsable de la CODEM, tout en rappelant que le parti avait demandé à ses députés dans une résolution « de ne pas permettre à ceux qui leur ont trahi de parler en leur nom », sans donner plus d’indications. Cette résolution offre plusieurs possibilités d’alliance aux députés de la CODEM pourvu qu’elle ne soit pas avec les « traitres » du MPM, a indiqué le responsable politique.

Dans ce contexte non prévisible, victimes de ces situations ont décidé de mettre en place un groupe parlementaire pour avoir voix chapitre. C’est pourquoi le groupe ‘’le Renouveau’’ n’a pas encore déterminé sa position par rapport à la majorité et l’opposition. Selon des sources, cette position sera déterminée dans les jours à venir à la suite d’échanges francs sur certains aspects politiques du pays.

Ce groupe crée est composé des honorables Bakari Diarra, Bafitigui DIALLO, Adama Paul DAMAGO, Kalilou OUATTARA, Souleymane Ouattara, Mamadou Alpha DIALLO, Fatoumata dite Ténin SIMPARA, Mamadou Dit N’Fa SIMPARA, Mamadou DOUMBIA, Bokary SAGARA et n’a pas déterminé sa position par rapport à la majorité ni à l’opposition.

Par Sikou BAH

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here