Rentrée politique nationale de l’ASMA-CFP : L’état du parti et le lancement de son site web étaient à l’ordre du jour

Le parti Alliance pour la Solidarité au Mali-Convergence des Forces Patriotiques (ASMA-CFP) a choisi la cité des Balanzan pour effectuer sa dernière rentrée politique nationale en date. C’est la salle Tientigiba Danté qui a abrité cette rencontre qui s’est déroulée le 22 juin 2019 sous la houlette du président de cette formation politique M.Soumeylou Boubèye MAIGA. Accompagné pour l’occasion d’une forte délégation composée des membres du Bureau Politique National du parti, le président a fait une entrée aussi bien tonitruante que bénie dans la ville de Ségou. En témoignent le bain de foule auquel lui et sa délégation ont eu droit et la pluie ayant arrosé leur arrivée et une bonne partie de l’activité, rendant du coup boueuse toute la cité.

Mais cette intempérie n’a nullement affecté militants et sympathisants dans leur mobilisation. Ceux-ci ont bravé la pluie pour prendre d’assaut la Tientigiba Danté qui a fini par refuser du monde ; lequel monde avec celui de l’intérieur de la salle a vibré au rythme d’une agrémentation musicale assurée par l’ensemble instrumental régional de Ségou. Dans cet assaisonnement musical, on a également noté l’intervention de l’artiste de la chanson malienne Babani Koné.

Etaient inscrits au menu de cette rencontre, la présentation de l’état du parti et le lancement officiel du site web de l’Asma-Cfp. Ainsi, prenant la parole, le secrétaire général du parti en la personne de l’honorable Issa Diarra a estimé que le parti a fait un pas de géant de 2013 (son année de création) à nos jours. « Aujourd’hui, l’Asma-CFP compte 16 députés à l’Assemblée nationale, 842 conseillers communaux et 38 maires dont la majorité se trouve dans la région de Ségou » a annoncé le SG du BPN. Au niveau de l’implantation du parti sur le territoire national, M. Issa Diarra a laissé entendre que 42 sections sont mises en place sur un total de 55 ; toute chose qui, selon lui, fait de l’Asma-CFP la 3è force politique de l’échiquier national. « Ce rang s’explique par la pertinence du projet de société du parti » a ajouté le SG.

« Notre parti reste un parti reste un parti en lequel les citoyens ont confiance » ; c’est en ces termes que le président du parti a pour sa part introduit son intervention ponctuée de multiples ovations. Evoquant au passage le rapport que le parti ASMA-CFP entretient aujourd’hui avec le pouvoir, Soumeylou Boubèye MAIGA a signifié que sans ambigüité aucune, ils soutiennent le président IBK et son Premier ministre Boubou Cissé. « Notre soutien n’est pas lié à la météo des postes » a t-il indiqué avant d’aborder la situation actuelle de notre pays. « L’insécurité qui règne dans le centre et partout au Mali exige de nous plus d’unité, plus de solidarité et plus de rassemblement. » a déclaré le président selon qui le pays ne souffre d’aucun problème communautaire. « Il n’y a pas de problème entre Dogons et Peuhls, il n’y a pas de problème entre Bambaras et Malinkés […] aucune communauté n’a de problème avec une autre au Mali. Ne tombons donc pas dans le jeu communautaire » a t-il indiqué pour enfin lancer un appel au rassemblement pour combattre l’adversaire. Par rapport aux échéances électorales à venir, le numéro 1 de l’ASMA-CFP a galvanisé sa troupe en lançant aux cadres, militants et sympathisants une invitation au courage et à la persévérance, gages de victoire.

Signalons que l’autre étape marquante de cette rentrée politique a été le lancement de son site web répondant au nom de asma-cfp.org. Le président SBM a été le tout premier internaute à s’y inscrire en tant qu’un intéressé du parti soucieux de s’enquérir de ses informations. Les informations disponibles sur le site sont les authentiques selon les administrateurs du site, lesquels administrateurs recommandent aux militants et sympathisants des consultations régulières de la plateforme afin ainsi d’éviter des « fake news » circulant un peu partout sur les réseaux sociaux.

André SEGBEDJI/abamako.com

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here