Administrateurs fiscaux de l’Afrique de l’Ouest : L’union fait la force contre les risques

«Gestion des risques dans l’administration fiscale» est le thème central d’un atelier sous-régional de formation, ouvert hier à Bamako, dans un hôtel de la place. Organisée par le Forum des administrations fiscales ouest-africaines (FAFOA), créé en septembre 2011, l’ouverture de cette rencontre de trois jours a été présidée par Mahamadou Lamine Samaké, représentant la ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée du Budget.

Y ont pris part le directeur général des impôts du Mali, Mathias Konaté, le secrétaire exécutif du FAFOA, le Nigérian Babatundé Yinka Oladapo et le représentant du maire de la Commune III, Mahamadou Kouyaté.

Commentant le thème de la réunion, le délégué du maire de la Commune III a soutenu que le «risque» est inhérent à toute entreprise humaine. L’essentiel est, selon Mahamadou Kouyaté, de savoir le prévenir à temps, afin d’évaluer et d’anticiper les conséquences. Un travail technique qui doit être soutenu par des stratégies pertinentes et rigoureuses.

L’élu local a ensuite fait le lien entre le thème choisi et les problèmes auxquels les mairies sont confrontées. «Nous sommes confrontés à d’énormes difficultés pour recouvrer les impôts auprès des citoyens en raison de l’incivisme et d’autres insuffisances», a affirmé M. Kouyaté, pour qui la tenue du forum témoigne de l’engagement des pays membres du FAFOA à prendre à bras-le-corps les enjeux liés aux risques dans les administrations fiscales ouest-africaines.

À ce propos, le directeur général des impôts a expliqué que le forum de Bamako apparaît comme un outil garantissant une meilleure prise en compte des problèmes spécifiques aux services fiscaux de l’espace Cedeao. À ce titre, la gestion des risques dans nos administrations fiscales répond parfaitement à une préoccupation particulière des pays membres du FAFOA, a reconnu Mathias Konaté. Il a invité les experts fiscalistes de nos administrations à plus de réflexions sur le sujet. Afin, selon lui, d’intégrer le concept de la gestion des risques dans nos structures fiscales.

Pour ce faire, les participants, venus de plusieurs pays, suivront des panels animés par d’éminents experts africains sur plusieurs sujets choisis à cet effet. Il s’agit, entre autres, de l’identification des risques, les outils de base de la gestion des risques et l’intégration de la gestion des risques dans nos administrations fiscales… De ces échanges sortiront des idées qui contribueront au développement et à l’intégration économique des administrations fiscales des pays membres de la Cedeao, a souhaité le patron de l’administration fiscale malienne.

Le représentant de la ministre déléguée chargée du Budget a considéré cette rencontre comme une aubaine pour les acteurs fiscaux. Elle leur permettra de trouver ou de découvrir une meilleure approche qui facilitera la mobilisation des ressources fiscales durables pour nos économies. Intervenant à son tour, le secrétaire exécutif du FAFOA a insisté sur la nécessité de la multiplication des rencontres de ce genre. Afin, selon le Nigérian Babatundé Yinka Oladapo, de créer une bonne collaboration entre les fiscalistes ouest-africains.

Pour rappel, le FAFOA est une plateforme qui entend promouvoir et faciliter la coopération mutuelle entre les administrations fiscales des 15 pays membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Ce, en vue d’améliorer l’efficacité des législations et la mobilisation des recettes fiscales. Son siège est à Abuja, au Nigeria.

Amadou B. MAÏGA

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here